drogue
483 Visualisations

CG : nf

S : OMS – http://www.who.int/topics/substance_abuse/fr/ (consulté le 8.12.2015) ; MILD&CA – http://www.drogues.gouv.fr/ (consulté le 8.12.2015).

N : 1. XVe siècle, drocques ; XXe siècle, au sens de « stupéfiant ». Étymologie obscure.

  1. Matière première d’origine animale, végétale ou minérale, employée pour la préparation des médicaments magistraux et officinaux ; substance utilisée en teinture et employée à divers usages ménagers.
  2. Anciennt. Se disait spécialement d’un remède préparé de façon artisanale. Auj., parfois péj. Remède, médicament. Administrer, prendre des drogues. Avez-vous pris votre drogue ?
  3. Généralement au singulier. La drogue, nom donné à l’ensemble des substances naturelles ou synthétiques, comme la cocaïne, la morphine, l’héroïne, les dérivés du chanvre indien, les amphétamines, dont certaines sont utilisées en thérapeutique, mais dont l’usage illégal et répété, à la recherche d’une évasion du réel, crée la dépendance et conduit à la toxicomanie.

2. Du néerlandais droog : sec, dérivé de l’allemand trockneen : dessécher.
3. Substance naturelle ou de synthèse dont les effets psychotropes suscitent des sensations apparentées au plaisir, incitant à un usage répétitif qui conduit à instaurer la permanence de cet effet et à prévenir les troubles psychiques (dépendance psychique), voire même physiques (dépendance physique), survenant à l’arrêt de cette consommation qui, de ce fait, s’est muée en besoin.
4. un certain degré de ce besoin correspond l’asservissement (addiction) à cette substance; le drogué ou toxicomane concentre sur elle cette préoccupation en négligeant les conséquences sanitaires et sociales de sa consommation compulsive.
5. En aucun cas le mot drogue ne doit être utilisé au sens de médicament ou de substance pharmacologiquement active.
6. En raison de son effet psychoactif et de son potentiel de dépendance, l’alcool est considéré comme une drogue.
Les drogues peuvent être des substances légales (certains médicaments, produits ménagers dont l’usage est détourné, alcool…) ou illégales (cocaïne, héroïne…), et leur légalité varie selon les législations.
7. Cooccurrences :
– Substantif + adjectif :

  • dangereuse, démotivante, douce, dure, fatale, infernale, interdite, (il)légale, (il)licite, ludique, marginale, mineure, nocive, populaire, prohibée, puissante, qui ne cause pas d’accoutumance, recherchée, redoutable, sociale.

– Verbe + substantif :

  • absorber, acheter, consommer, dissimuler, essayer, expérimenter, fournir, fumer, guérir, (s’)injecter, passer, placer, pratiquer, prendre, s’administrer, (ne pas pouvoir) se passer, se procurer, utiliser, (re)vendre une/de la/des drogue(s); devenir/être dépendant d’une drogue ; combattre, consommer, quitter (durablement) la drogue ; être adonné/confronté, goûter, passer, recourir, renoncer, s’adonner, toucher à la drogue ; avoir un contact avec la drogue ; plonger, se jeter, s’enfoncer, sombrer, tomber dans la drogue ; être délivré/habitué, sortir de la drogue ; être intoxiqué par la drogue ; se tourner vers la drogue ; être sous l’effet/emprise/influence de la drogue ; être à la recherche de sa drogue ; avoir besoin, user de drogue ; être pris sous drogue.

S : 1. DAF (consulté le 8.12.2015). 2 à 5. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=drogue (consulté le 8.12.2015). 6. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8381911 (consulté le 8.12.2015). 7. DC – http://www.btb.termiumplus.gc.ca/cooc-srch?lang=fra&srchtxt=drogue&i=1&cur=1&nmbr=2&comencsrch.x=0&comencsrch.y=0 (consulté le 8.12.2015).

SYN :
S :

RC : addiction, amphétamine, cocaïne, hallucinogène, héroïne, LSD, médication, médicament, méthylènedioxyméthamphétamine, narcotique, nicotine, opium, principe actif, somnifère, stupéfiant, surdose, toxicomane, toxicomanie, trafic de stupéfiants, trafiquant de drogue.