nicotine
49 Visualisations

CG : nf

S : FS – https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-nicotine-15746/ (consulté le 7.07.2020) ; INSERM – http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/149/?sequence=8 (consulté le 7.07.2020).

N : 1. XIXe siècle. Dérivé du nom de l’humaniste Jean Nicot (1530-1600).
Alcaloïde contenu dans le tabac, qui est un puissant excitant du système neurovégétatif, particulièrement dangereux pour l’organisme (cette plante fut d’abord appelée herbe à Nicot, parce que Jean Nicot, ayant reçu du Nouveau Monde un plant de tabac, en avait fait présent à Catherine de Médicis). Une moustache jaunie par la nicotine.
– Formule chimique : C10H14N2 ou C5H4NC4H7NCH3.
– CAS : 51-11-5.
2. Principal alcaloïde de la feuille de tabac (Nicotina tabacum L. et N. rustica L., Solanaceæ) responsable de l’addiction au tabac.
3. En pharmacognosie, c’est un alcaloïde non oxygéné, volatil à l’état de base, à noyau pyridine substitué en 3 par un reste de N-méthylpyrrolidone. Sa teneur est de 2 à 8 p. cent dans la feuille sèche.
4. En pharmacologie, agoniste des récepteurs cholinergiques des ganglions du système nerveux végétatif et de la plaque motrice (récepteurs nicotiniques), la nicotine provoque tachycardie, hypertension, polypnée, mydriase, accélération du péristaltisme. A forte dose, elle bloque la transmission ganglionnaire (action ganglioplégique).
5. En toxicologie, elle est à l’origine d’intoxications accidentelles du fait de son emploi comme insecticide, en particulier contre les pucerons. Elle est absorbée soit par voie respiratoire, soit par voie transcutanée. Les symptômes de l’intoxication aigüe sont : lésions des muqueuses digestives, nausées, hémorragies, insuffisance respiratoire, collapsus, coma, convulsions et mort. L’intoxication à faible dose provoque : hyperventilation, hyper-sialorrhée, vomissements, diarrhée, tachycardie, hypertension, tremblements des extrémités. Le traitement en urgence fait appel au lavage d’estomac ou au lavage des régions de la peau contaminées avec une solution de permanganate de potassium, assistance ventilatoire, sédation des crises convulsives. La nicotine est très toxique pour de nombreuses cellules. Elle stimule puis déprime le système nerveux central entraînant, entre autres effets : confusion mentale, perte de la mémoire. Présente dans la fumée de tabac, elle est responsable de graves accidents vasculaires (artérite).
6. En thérapeutique, depuis quelques années, elle est préconisée pour le sevrage des fumeurs de tabac, sous forme de gomme à mâcher et de timbres adhésifs. Son efficacité, réelle quoique non systématique, justifie l’autorisation de la publicité grand public pour ce produit, pourtant uniquement délivré sur ordonnance médicale.
7. Botanique > Physiologie végétale ; Industrie du tabac : Alcaloïde toxique du tabac pané.
Principal alcaloïde du tabac non utilisé en thérapeutique, mais employé comme insecticide.
Aux faibles doses, la nicotine stimule la transmission ganglionnaire du système nerveux végétatif; aux doses fortes, c’est un ganglioplégique.
8. Chimie > Chimie organique : Liquide huileux, incolore, à odeur de pyridine.
Emplois : parasiticides; thérapeutique; tannerie.

S : 1. DAF – https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9N0414 (consulté le 7.07.2020) ; TERMIUM PLUS – https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-eng.html?lang=eng&i=1&srchtxt=nicotine&codom2nd_wet=1#resultrecs (consulté le 7.07.2020). 2 à 6. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=nicotine (consulté le 7.07.2020). 7 et 8. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17027546 ; http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8427493 (consulté le 7.07.2020). 4. (consulté le 7.07.2020).

SYN :
S :

RC : addiction, alcaloïde, drogue, tabac, tabagisme.