trafiquant de drogue
402 Visualisations

CG : nm

S : LeParisien – https://www.leparisien.fr/faits-divers/un-important-trafiquant-de-drogue-interpelle-apres-un-an-et-demi-de-cavale-05-06-2020-8330709.php (consulté le 28.06.2020) ; Demotiv – https://www.demotivateur.fr/entertainment/8-trafiquants-de-drogue-les-plus-celebres-du-monde-11115 (consulté le 28.06.2020).

N : 1. – trafiquant (nm) : Commerçant, négociant. C’est un gros trafiquant.
– de (prép) : IXe siècle. Du latin classique de, préposition qui marquait la séparation, l’éloignement, l’union, l’association, la partition, la conséquence, l’origine, et qui a servi, dès la période classique, dans la langue familière, à renforcer les formes d’ablatif, puis a concurrencé, en bas latin, le génitif partitif et de possession.
– drogue (nf) : XVe siècle, drocques ; xxe siècle, au sens de « stupéfiant ». Étymologie obscure.
2. « Trafiquant de drogue » est un terme générique. Il y a différents niveaux de trafiquants de drogue. On distingue le vendeur de drogue au détail (pusher), le dealer et les importateurs.
3. Personne qui trafique avec des drogues, des produits illicites ou dopants.
4. Parce que la réussite de certains narcotrafiquants est érigée en modèle, leurs comportements – recours systématique à la violence, consommation ostentatoire, mépris des lois, etc. – sont imités et cela contribue au délitement des normes sociales.
5. narcotrafiquant; narcotraficant; trafiquant de drogue : Ces termes s’appliquent notamment aux barons des cartels.
6. L’anglais deal peut désigner différents types de commerces ou d’arrangements, un trafic de substances illicites et, enfin, une donne aux cartes. Ce dernier sens, employé de manière métaphorique, se répandit dans le monde entier quand le président Roosevelt proposa à ses concitoyens une nouvelle organisation de la société, le New Deal. Si cette locution est entrée dans l’histoire, l’anglicisme dealer, verbe (prononcé ‑é) et nom (prononcé ‑eur), n’est employé en français que pour évoquer la vente de drogue, et on peut donc lui substituer les formes trafiquer et trafiquant. Il est certes regrettable que les mots de cette famille, jadis neutres — comme en témoigne cet extrait de La Princesse de Clèves : « Le lendemain qu’elle fut arrivée, elle alla pour assortir des pierreries chez un Italien qui en trafiquait par tout le monde. Cet homme […] s’était tellement enrichi dans son trafic… » —, ne servent aujourd’hui qu’à désigner des commerces illégaux, mais force est de constater qu’ils conviennent parfaitement pour éviter cet anglicisme.

on dit on ne dit pas
Un trafiquant de drogue Un dealer
Vendre de la drogue Dealer de la drogue

S : 1. DAF – https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A8T0949 ; https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9D0138 ; https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9D3269 (consulté le 28.06.2020). 2. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=18056008 (consulté le 28.06.2020). 3 à 5. TERMIUM PLUS – https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-eng.html?lang=eng&i=1&srchtxt=DRUG+DEALER&codom2nd_wet=1#resultrecs (consulté le 28.06.2020). 6. DAF – https://www.dictionnaire-academie.fr/article/DNP0425 (consulté le 28.06.2020).

SYN : 1. pourvoyeur, pourvoyeuse de drogue, trafiquante de drogue. 2. narcotrafiquant, narcotraficant.

S : 1. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=18056008 (consulté le 28.06.2020). 2. TERMIUM PLUS – https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-eng.html?lang=eng&i=1&srchtxt=DRUG+DEALER&codom2nd_wet=1#resultrecs (consulté le 28.06.2020).

RC : amphétamine, drogue, LSD, méthylènedioxyméthamphétamine toxicomane, toxicomanie, trafic de stupéfiants.