stupéfiant
364 Visualisations

CG : nm

S : OMS – https://www.who.int/dg/speeches/2017/commission-narcotic-drugs/fr/ (consulté le 2 juillet 2020) ; INSERM – http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/2072/Chapitre_14.html (consulté le 2 juillet 2020).

N : 1. Du latin déverbal de stupéfier : produire la stupeur.
2. Substance, médicamenteuse ou non, douée d’un effet narcotique et euphorisant susceptible d’induire une toxicomanie.
3. La prescription et la délivrance de tels produits, lorsqu’ils entrent dans la composition d’un médicament, sont soumises à une réglementation sévère destinée à limiter leur emploi. Ils sont inscrits sur le liste I des médicaments.
Appartiennent à ce groupe : l’opium, la morphine et leurs dérivés, le cannabis, la cocaïne, etc.
4. Drogue qui agit sur le système nerveux, soit comme narcotique, soit comme euphorisant, qui peut provoquer une dépendance et dont la vente est sévèrement réglementée.
5. Il ne faut pas confondre stupéfiant et narcotique. Les narcotiques sont des substances qui provoquent un assoupissement.
6.
Médicaments ; Drogues et toxicomanie : stupéfiant.
– Substance, médicamenteuse ou non, dont l’action sédative, analgésique, narcotique et/ou euphorisante provoque à la longue une accoutumance et une pharmacodépendance (toxicomanie).
– Certains stupéfiants, comme les analgésiques opiacés (morphine, opium, etc.), qui font partie de la catégorie des narcotiques, peuvent avoir un usage thérapeutique. Ils agissent contre la douleur, mais leur utilisation prolongée entraîne une dépendance physique et/ou psychique. Leur emploi est soumis à une législation sévèrement réglementée. Parmi les autres stupéfiants, couramment appelés drogues, on trouve des dérivés du chanvre indien (cannabis), de la cocaïne et de l’opium, auxquels s’ajoutent l’héroine et le LSD. Ces stupéfiants sont responsables d’une diminution de l’activité intellectuelle, de la motricité et de la sensibilité. Leur emploi est illégal.
7. Médicaments : narcotique.
– Substance produisant l’assoupissement, la résolution musculaire et l’engourdissement de la sensibilité sans engendrer l’habitude.
– À ne pas confondre avec stupéfiant. Tous les stupéfiants ne sont pas narcotiques. L’opium est un stupéfiant et un narcotique.

S : 1 à 3. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=stup%C3%A9fiant (consulté le 2 juillet 2020). 4 et 5. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8381890 (consulté le 2 juillet 2020). 6 et 7. TERMIUM PLUS – https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-eng.html?lang=eng&i=1&srchtxt=narcotic&codom2nd_wet=1#resultrecs (consulté le 2 juillet 2020).

SYN :
S :

RC : amphétamine, cannabis, cocaïne, drogue, fentanyl, LSD, méthylènedioxyméthamphétamine, morphine, narcotique, opium.