réfugié, -ée
419 Visualisations

CG : nm, nf

S : HCR – https://urlz.fr/8RxY (consulté le 8.02.2019) ; OFPRA – https://urlz.fr/2KLh (consulté le 8.02.2019).

N : 1. XVIe siècle. Participe passé substantivé de (se) réfugier.
Personne que les guerres, les révolutions, les persécutions ou les catastrophes naturelles ont contrainte à fuir son pays, sa région d’origine.
Spécialt. DROIT INTERNATIONAL. Personne à qui un État accorde l’asile pour la protéger des menaces d’ordre politique, religieux ou racial qu’elle subit dans son pays d’origine.
HIST. Membre de l’Église réformée ayant quitté la France, en particulier après la révocation de l’édit de Nantes.
Adjt. Style réfugié, s’est dit, à partir du XVIIIe siècle, du style des écrivains protestants qui, étant sortis du royaume, ignoraient les changements introduits par l’usage dans la langue française.
2. Types de réfugiés : réfugiés politiques, personnes déplacées à l’intérieur de leur pays (IDPL) et réfugiés climatiques.
3. Pour plus de détails, consultez la Chronologie et droit d’asile dans le monde (de novembre 1943 à mars 2007).
4. Désambiguïsation terminologique : On utilise souvent de façon erronée le terme de réfugiés pour désigner les personnes déplacées internes. Contrairement aux réfugiés, les déplacés internes n’ont pas traversé de frontière internationale pour chercher asile dans un autre pays. Ils sont restés dans leur pays. Même s’ils ont fui pour des raisons similaires à celles des réfugiés (conflit armé, violence généralisée, violations des droits humains), les déplacés internes demeurent légalement sous la protection de leur propre gouvernement, ce gouvernement constituant parfois lui-même la cause de leur fuite. En tant que citoyens, les déplacés internes conservent l’ensemble de leurs droits, dont celui à la protection en vertu des droits humains et des principes du droit international humanitaire.
5. Cooccurrences ou collocations (verbe + substantif) :

  • accueillir, héberger, refouler des réfugiés ; venir en aide aux réfugiés.

6. Interrelation culturelle : Nous pouvons mentionner, entre autres, les livres Rien où poser la tête (1945) de Françoise Frenkel (1889-1975) et Étoile errante (1992) de Jean Marie Gustave Le Clézio.

S : 1. DAF – https://urlz.fr/8wxK (consulté le 15.07.2016). 2. DPH p. 229. 3. DFRS – https://urlz.fr/8Ryj (consulté le 22.03.2014). 4. HCR – http://goo.gl/70jQq9 (consulté le 8.11.2015). 5. DC – http://goo.gl/ZJTzu7 (consulté le 8.11.2015). 6. ResMod – https://urlz.fr/8Ryp (consulté le 15.07.2016) ; GALLIM – https://urlz.fr/8Ryn (consulté le 15.07.2016).

SYN :
S :

RC : aide aux réfugiés, amnistie, apatride, apatridie, asile, asilé, -ée, balsero, camp de réfugiés, demandeur d’asile, déplacé, -ée, dos mouillés, émigration, émigrant, -ante, émigré, -ée, expatrié, -ée, immigrant, -ante, immigration, immigré, -ée, migrant, -ante, migration, migration forcée, migration irrégulière, personnes déplacées internes, radeau, rapatrié, -ée, rapatriement, réfugié, -ée, réfugiés de la mer, réfugiés de l’environnement.