crime
647 Visualisations

CG : nm

S : MSF – https://cutt.ly/Cwqcpe0 (consulté le 5.08.2019) ; LM – https://cutt.ly/lwqcpWj (consulté le 5.08.2019).

N : 1. 1165, de l’ancien français crimne « manquement grave à la morale, à la loi », du latin crimen, inis « crime; accusation, méfait ».
2. Le premier sens du mot latin crimen est « décision ». Il a donc signifié tour à tour : « la décision judiciaire », « la condamnation », « l’acte condamné » et « l’homicide volontaire ».
3. La personne accusée d’un crime est jugée en cour d’assises devant un jury. Elle encourt une peine de prison ainsi que d’éventuelles amendes ou des peines complémentaires.
4. Il existe trois catégories de crimes :

  1. Crime contre les personnes (viol, meurtre,…) ;
  2. Crime contre les biens (vol avec violence, abus de confiance,…) ;
  3. Crime contre l’état (attentat, espionnage, désertion,…).

5. Différence entre un crime et un délit :

  • Les crimes et délits sont des infractions aux lois en vigueur. En fonction de la gravité des faits jugés ils sont définis comme délit ou crime. Les délits sont jugés par le tribunal correctionnel, ce sont des infractions liées à la vie en société. Il existe des délits d’atteinte à la personne comme le harcèlement, non assistance à personne en danger, et des délits d’atteinte aux biens comme le vol, l’escroquerie. Ces infractions sont punies par des amendes, une peine de prison (inférieure à 10 ans), des stages de citoyenneté, des travaux d’intérêt général ou des sanctions de réparation selon la gravité des faits. Les crimes sont les infractions les plus graves et son jugés en général par la cour d’assises. Les peines encourues sont des amendes supérieures à 75 000 euros ou un emprisonnement de 10 ans minimum. Les crimes sont jugés en fonction de leur gravité et certains peuvent entraîner la prison à perpétuité.

6. À ne pas confondre avec « assassinat », « homicide » et « meurtre » :

  • Assassinat : il s’agit de l’homicide volontaire avec préméditation, c’est-à-dire du meurtre avec préméditation.
  • Homicide : Il s’agit de tout fait ayant eu pour conséquence la mort humaine. L’homicide peut être intentionnel ou non intentionnel. S’il est intentionnel, il relève de la compétence de la Cour d’assises et se touve qualifié de « crime », s’il est non intentionnel, il relève de la compétence du tribunal correctionnel et se trouve qualifié de « délit ».
  • Meurtre : Il s’agit de l’homicide volontaire, qui relève de la compétence de la Cour d’assises puisqu’il se trouve qualifié crime en raison de la peine encourue par son auteur.

7. Dans l’histoire du crime, on voit l’évolution de notre sensibilité à la violence, le rapport à la police, à la justice, à la pratique citoyenne.
Ce n’est qu’à partir du Moyen Âge que nous pouvons commencer cet historique. A cette période, la documentation permet de faire un travail rigoureux. Il reste cependant difficile de mesurer l’évolution du crime parce que notre sensibilité aux délits n’est pas la même selon les époques.
8. Cooccurrences (substantif + adjectif, verbe + substanftf) :

  • abject, abominable, affreux, à motivation politique, atroce, avilissant, barbare, bizarre, camouflé/maquillé en suicide, commis avec/sans préméditation, crapuleux, déchirant, démentiel, effroyable, énorme, enveloppé de mystère, épouvantable, flagrant, grand, gratuit, hideux, horrible, ignoble, immonde, immotivé, impardonnable, improuvable, (resté) impuni, inavoué, infâme, inqualifiable, inutile, irréparable, monstrueux, mystérieux, odieux, parfait, passionnel, prémédité, raciste, sanglant, sévère, sinistre, sordide, terrible.
  • accomplir, avouer, châtier, commettre, comploter, consommer, dénier, dénoncer, dévoiler, empêcher, expier, faire, juger, machiner, (pré)méditer, nier, organiser, perpétrer, planifier, préméditer, punir, reconstituer, subir un crime ; s’associer à un crime ; être impliqué, tremper dans un crime ; accuser/charger/disculper/inculper qqn, être jugé coupable d’un crime ; s’avilir, se déshonorer, se souiller par un crime; enquêter sur un crime; faire l’aveu d’un crime ; décourager, encourager, favoriser, pourchasser, punir, réprimer le crime ; pactiser avec le crime ; retomber, s’endurcir, s’enfoncer dans le crime ; chercher le mobile, faire l’apprentissage du crime ; payer, réparer son crime ; convaincre qqn de crime.

9. Interrelation culturelle : Victor Hugo dans Le Dernier Jour d’un condamné (Préface de 1832) écrit : « On regardera le crime comme une maladie, et cette maladie aura ses médecins qui remplaceront vos juges, ses hôpitaux qui remplaceront vos bagnes ».

S : 1. CNRTL – https://cutt.ly/8wqcaum (consulté le 5.08.2019). 2. Akidiri – https://cutt.ly/cwqcd1K (consulté le 5.08.2019). 3. DF – https://cutt.ly/3wqcsDH (consulté le 5.08.2019). 4. et 5. QD – https://cutt.ly/Dwqcjzh (consulté le 5.08.2019). 6. Doucinaud – https://cutt.ly/XwqcjVS (consulté le 5.08.2019). 7. LP – https://cutt.ly/Ewqckn0 (consulté le 5.08.2019). 8. DC – https://lc.cx/oYif (consulté le 30.10.2016). 9. EDA – https://cutt.ly/VwqckCT (consulté le 5.08.2019).

SYN :
S :

RC : assassinat, crime contre l’humanité, crime de guerre, criminalistique, criminologie, dol, homicide, médecin légiste, médecine légale, police scientifique.