criminologie
215 Visualisations

CG : nf

S : CrimUMont – https://crim.umontreal.ca/notre-ecole/quest-ce-que-la-criminologie/ (consulté le 6.02.2021) ; LJI – http://www.lejournalinternational.info/la-criminologie-science-en-devenir-du-crime-et-des-criminels/ (consulté le 6.02.2021).

N : 1. XIXe siècle. Composé du latin crimen, criminis, « crime », et du grec logos, « science », « discours ». Science ayant pour objet d’étudier le crime, ses causes, ses manifestations et les moyens propres à le prévenir.
2. Science multidisciplinaire qui étudie le phénomène criminel dans son ensemble, et qui vise notamment à en décrire, en comprendre et en expliquer les causes, les manifestations et les conséquences, de même qu’à trouver des moyens de prévenir le crime.
3. La criminologie s’intéresse aussi aux phénomènes de la déviance et de la marginalité.
4. La criminologie repose sur des théories et des concepts issus de divers domaines, dont la sociologie, la psychologie, l’anthropologie, la biologie et le droit.
5. La criminologie est l’étude du phénomène criminel dans son ensemble, ce qui inclus la création des lois, la violation des lois et la réaction sociale et répressive face à cette violation. La criminologie s’affaire non seulement à décrire chacune des facettes du phénomène criminel, mais aussi à les comprendre et à les expliquer. Sa nature interdisciplinaire est bien représentée dans les différentes théories qui sous-tendent la recherche et qui permettent l’analyse des données empiriques. Comme les autres sciences humaines et sociales, une panoplie de méthodes et de techniques analytiques sont utilisées : questionnaires, sondages, observations participantes, entretiens, analyses quantitatives et qualitatives.
6. Une variété d’expertises : De manière plus spécifique, les criminologues travaillent sur une variété de sujets et d’expertises. Au niveau de la création des lois, elles et ils s’intéressent à la manière dont un État ou une société décide des comportements qui seront définis comme criminels. En ce qui concernent la violation des lois, les criminologues s’affairent à décrire, comprendre et expliquer les différentes formes de crimes qui se produisent dans la société (ex. : délinquance sexuelle, trafic de drogue, criminalité économique, cybercriminalité, etc.). Un intérêt particulier est aussi porté envers les individus participant à ces délits et envers les victimes de ces actes. En ce qui a trait à la réaction sociale et répressive, les criminologues cherchent tant à comprendre et expliquer les réactions citoyennes et médiatiques face au crime que celles des institutions judiciaires et carcérales. Il est aussi question de l’impact des systèmes judiciaires et carcéraux.

S : 1. DAF – https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9C4980 (consulté le 6.02.2021). 2 à 4. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8448211 (consulté le 6.02.2021). 5 et 6. CrimUMont – https://crim.umontreal.ca/notre-ecole/quest-ce-que-la-criminologie/ (consulté le 6.02.2021).

SYN :
S :

RC : crime, criminalistique, médecin légiste, médecine légale, police scientifique.