police scientifique
180 Visualisations

CG : nf

S : PolSc – https://www.police-scientifique.com/ (consulté le 5.02.2021) ; INPS – https://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Organisation/Etablissements-publics/INPS (consulté le 5.02.2021).

N : 1. – police (nf) : XIIIe siècle. Emprunté, par l’intermédiaire du latin politia, « organisation politique, gouvernement », du grec politeia, « qualité et droit de citoyen ; constitution », lui-même dérivé de polis, « cité ».
– scientifique (adj) : XIVe siècle. Emprunté du latin tardif scientificus, « qui fait, qui produit de la science, scientifique », dérivé de scientia, « connaissance ; savoir théorique, science », lui-même dérivé de sciens, scientis, participe présent de scire, « savoir ; avoir une connaissance scientifique ».
2. Ensemble des moyens utilisés pour recueillir des indices en lien avec une infraction, dans le but d’en identifier les auteurs.
3. Le technicien de police scientifique et technique cherche à identifier les auteurs d’infractions et apporte une aide précieuse aux enquêteurs […] Dans les laboratoires de la police scientifique, [il] étudie des explosifs et des liquides inflammables, des peintures, des résidus de tir, des verres, de la terre, des stupéfiants, des toxiques dans les milieux biologiques […]
4. Aujourd’hui la police technique et scientifique est systématiquement requise lors d’investigations judiciaires. En 2017, plus de 88 000 traces ADN ont été enregistrées contre seulement 10 000 traces en 2007 ! Au vu de son essor croissant et face aux progrès scientifiques, il est apparu nécessaire d’unifier la communauté PTS grâce à la création d’un service central.
5. Le 5 Avril 2017, le service central de la police technique et scientifique (SCPTS) est créé par le décret 2017-478. Le SCPTS est un service actif placé sous l’autorité de la Direction Générale de la Police Nationale (France). Le service central est installé à Écully et le chef du service est actuellement le contrôleur général de police Éric ANGELINO. Ce service modifie l’ancienne organisation de la police scientifique en intégrant notamment d’anciens services centraux de la DCPJ comme le SCIJ (Service Central d’Identité Judicaire), le SITT (Service de l’Informatique et des Traces Technologiques) ou la DELF (Division des études des liaisons et de la formation) au sein de son organigramme (pôles centraux).

S : 1. DAF – https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9P3166 ; https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9S0816 (consulté le 5.02.2021). 2. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26519901 (consulté le 5.02.2021). 3. TERMIUM PLUS – https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-eng.html?lang=eng&i=1&srchtxt=police+scientifique&codom2nd_wet=1#resultrecs (consulté le 5.02.2021). 4 et 5. PolSc – https://www.police-scientifique.com/ (consulté le 5.02.2021).

SYN : police technique et scientifique

S : GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26519901 (consulté le 5.02.2021) ; CIDJ – https://www.cidj.com/metiers/technicien-principal-technicienne-principale-de-la-police-technique-et-scientifique (consulté le 5.02.2021) ; PolSc – https://www.police-scientifique.com/ (consulté le 5.02.2021).

RC : crime, criminalistique, criminologie, médecin légiste, médecine légale.