migration
689 Visualisations

CG : nf

S : IFRC – https://cutt.ly/tYGtC (consulté le 13.04.2017) ; SEM – https://cutt.ly/uYGyL (consulté le 13.04.2017).

N : 1. XVIe siècle. Emprunté du latin migratio, de même sens.

  1. Déplacement d’une population qui passe d’un territoire dans un autre pour s’y établir, définitivement ou temporairement.
  2. ZOOL. Déplacement périodique qu’effectuent tous les individus d’une espèce animale, le plus souvent en groupe et selon des directions précises, à la recherche de conditions favorables. Migration des cigognes, des hirondelles.
  3. BIOL. Déplacement, à l’intérieur d’un organisme, de structures vivantes (cellule, organe) ou produites par le vivant (calcul, caillot), qu’on observe au cours de certains processus normaux ou pathologiques. Métastase due à la migration de cellules cancéreuses. Par ext. Migration larvaire, passage de parasites d’un hôte à un autre, ou d’un organe à un autre.
  4. CHIM. Déplacement d’éléments dans un milieu, sous l’effet d’un facteur extérieur.

2. Mouvement de l’ensemble des personnes qui changent de lieu de résidence spécialement, mais non exclusivement, d’un pays à un autre.
3. Statistique > Recensement statistique ; Démographie : Changement de résidence principale d’une personne ou d’un groupe.
Déplacement d’une personne entre un lieu d’origine (ou lieu de départ) et un lieu de destination (ou lieu d’arrivée).
4. Les personnes qui se déplacent sont appelées des migrants.
Le mot désigne le phénomène en cause.
On distingue les migrations définitives qui entraînent un changement de résidence et les migrations temporaires qui sont des déplacements momentanés, d’une durée plus ou moins longue, occasionnés par le travail, le tourisme ou des raisons personnelles, mais qui n’entraînent pas de changement définitif de résidence. Migrations définitives : elles sont encore appelées migrations intérieures ou migrations extérieures selon que les lieux d’origine et de destination de la migration se situent tous les deux à l’intérieur du territoire national ou non. Les migrants extérieurs sont appelés émigrants ou immigrants selon qu’ils quittent le territoire national ou qu’ils arrivent. Les recensements généraux de la population permettent de faire périodiquement le point sur les mouvements migratoires qui se sont produits entre deux recensements. La partie de la variation d’une population due à l’excédent (algébrique) du nombre des immigrants sur le nombre des émigrants s’appelle solde migratoire. La somme algébrique du solde migratoire et de l’excédent naturel (voir Mouvement naturel) est égale à la variation totale de cette population. Migrations temporaires : parmi les migrations temporaires, la catégorie la plus importante est celle des migrations de travail à caractère périodique : migrations saisonnières à périodicité annuelle; migrations alternantes à périodicité quotidienne ou, plus rarement, hebdomadaire. Les migrations alternantes sont au cœur de tous les problèmes d’aménagement de l’espace urbain. À l’heure actuelle, les recensements de population sont le meilleur moyen d’étude des migrations alternantes. En revanche, on a rarement établi, que ce soit à l’occasion des recensements ou à d’autres occasions, des statistiques de migrations saisonnières. De plus, ces dernières sont souvent difficiles, dans la pratique, à bien distinguer des migrations définitives, surtout en ce qui concerne les travailleurs étrangers (qui fournissent une bonne part des travailleurs saisonniers).

S : 1. DAF – https://cutt.ly/5d (consulté le 13.04.2017). 2. TERMIUM PLUS – https://lc.cx/UoJW (consulté le 13.04.2017). 3 et 4. GDT – https://cutt.ly/3YGsd (consulté le 13.04.2017).

SYN :
S :

RC : acculturation, embarcation de fortune, émigrant, -ante, émigration, fil barbelé concertina, immigrant, -ante, immigration, migrant, -ante, migration forcée, migration irrégulière, réfugié, -ée.