violence de genre
255 Visualisations

CG : nf

S : HCE – https://cutt.ly/jrDtUO (consulté le 25.04.2019) ; FDFA – https://cutt.ly/BrDtt1 (consulté le 25.04.2019).

N : 1. – violence (nf) : Du latin violentia (« force (du vent), ardeur (du soleil), rigueur (de l’hiver), violence (de caractère), fougue, emportement »), dérivé de violens (« violent »), lui-même de vis (« vigueur, force »). (Spécialement) Action physique ou psychologique accomplie pour obliger autrui à faire ou ne pas faire quelque chose, pour exprimer sa colère ou son désaccord, ou uniquement pour faire du mal.
– de (prép) : IXe siècle. Du latin classique de, préposition qui marquait la séparation, l’éloignement, l’union, l’association, la partition, la conséquence, l’origine, et qui a servi, dès la période classique, dans la langue familière, à renforcer les formes d’ablatif, puis a concurrencé, en bas latin, le génitif partitif et de possession.
– genre (nm) : XIIe siècle, gendre. Emprunté du latin genus, generis, « naissance, race, famille, espèce, sorte », dérivé de gignere, « engendrer ». Ensemble d’êtres, de choses ou d’espèces regroupés en fonction de leurs caractères communs ; le concept sous lequel on range cet ensemble. Le genre humain, l’ensemble des hommes, l’humanité. Gramm. Catégorie sous laquelle on range les substantifs en les répartissant selon certaines propriétés morphologiques qui, dans certains cas, sont fondées sur la distinction entre mâle et femelle.
2. La violence basée sur le genre ou sexospécifique est la violence dirigée spécifiquement contre un homme ou une femme du fait de son sexe ou qui affecte les femmes ou les hommes de façon disproportionnée. Les rapports hommes/femmes étant la plupart du temps régis par une relation de pouvoir inégale où les hommes ont un rôle social dominant, ce sont les femmes qui sont le plus souvent les victimes de ce type de violence. De façon générale, ce phénomène s’explique par une inégalité patente entre hommes et femmes, souvent matérialisée par un rapport de force omniprésent laissant place à des démonstrations de violence à l’encontre des femmes.
3. Les expressions « violence basée sur le sexe » ou « violence de genre » sont utilisées par référence à une série d’abus commis à l’égard d’une personne, homme ou femme, en raison de son sexe. Elles s’entendent comme englobant la violence exercée au sein de la famille, au sein de la collectivité en général et la violence perpétrée ou tolérée par l’État. Les formes de violence basée sur le sexe comprennent, sans y être limitées, la violence exercée au sein de la famille, les sévices sexuels, le viol, le harcèlement sexuel, la prostitution forcée, les mutilations génitales.
4. Les différents acteurs humanitaires emploient une terminologie qui leur est propre dans leurs politiques, directives et programmes relatifs aux Violences faites aux femmes et aux filles (VFFF). Le sens des divers termes utilisés et leur interprétation par différents acteurs peuvent être source de confusion :

  • Violence sexuelle et sexiste (VSS)
  • Violence basée sur le genre (VBG)
  • Violences sexuelles liées aux conflits
  • Exploitation et atteintes sexuelles (EAS).

5. À ne pas confondre avec « violence familiale », « violence domestique » ou « violence dans la famille » :

  • Toute forme de violence ou de menaces de violence physique, psychique ou sexuelle exercée par des personnes partageant ou ayant partagé une relation familiale, conjugale ou similaire.

6. Le Bureau de la traduction du Canada déconseille l’usage du terme « genre » comme équivalent de gender lorsqu’il est question des différences et des relations sociales entre hommes et femmes. Pour rendre la construction adjectivale du terme gender, le Bureau recommande, selon le contexte, l’usage de locutions telles que « hommes et femmes », « masculin et féminin » ou bien d’apporter des solutions au cas par cas.
7. Interrelation culturelle : Nous pouvons mentionner, entre autres films, Arrêtez-moi (2012), réalisé par Jean-Paul Lilienfeld, et L’Étrangère (2010), réalisé par Feo Aladag.

S : 1. Wiktionnaire – https://cutt.ly/5rDwtM (consulté le 25.04.2019) ; DAF – https://cutt.ly/zrDehW ; https://cutt.ly/mrDeYd (consulté le 25.04.2019). 2. UAPS – http://uaps2007.princeton.edu/papers/70700 (consulté le 18.03.2013). 3. IATE – https://cutt.ly/TrDreL (consulté le 25.04.2019). 4. http://www.endvawnow.org/fr/articles/1474-terminologie-et-definitions.html?next=1475 (consulté le 13.02.2016). 5. IATE – DGTrad de la Cour de justice de l’Union européenne, le 02.10.2009 (consulté le 13.02.2016) ; FCB. 6. TERMIUM PLUS – http://goo.gl/MSJsF2 (consulté le 22.11.2015). 7. ALLOCINE – https://urlz.fr/8OOB (consulté le 4.02.2019).

SYN : 1. violence basée sur le sexe. 2. violence fondée sur le sexe, violence sexiste, violence fondée sur le genre.

S : 1. IATE – https://urlz.fr/8OOL (consulté le 13.02.2016). 2. TERMIUM PLUS – http://goo.gl/MSJsF2 (consulté le 22.11.2015).

RC : dysphorie de genre, patriarcat, protection internationale.