urologie
438 Visualisations

CG : nf

S : OMS – http://www.who.int/publications/list/scdh_manual/fr/ (consulté le 23.10.2016) ; http://sante.lefigaro.fr/sante/specialite/urologie/quest-ce-que-cest (consulté le 23.10.2016).

N : 1. 1851 (Journ. de méd. et de chir. pratiques, XXII, p. 437 ds Quem. DDL t. 8). Formé de uro- et de -logie.
2. Discipline à la fois médicale et chirurgicale vouée à l’étude de l’appareil urinaire dans les deux sexes et de l’appareil génital masculin, de leurs maladies et de leur traitement.
3. Les principaux domaines ainsi pris en charge sont la pathologie malformative, la cancérologie urogénitale, la lithiase urinaire, la chirurgie réparatrice de la voie excrétrice, les remplacements urétéro-vésicaux et les dérivations urinaires, la chirurgie de l’incontinence, les troubles de la miction et l’urodynamique, l’infection urinaire et génitale, la pathologie du bas appareil et de la prostate, les traumatismes, l’andrologie, la chirurgie liée à l’insuffisance rénale chronique, la transplantation rénale.
4. Branche médicochirurgicale qui traite des affections des voies urinaires et par extension des maladies génito-urinaires chez l’homme.

S : 1. CNRTL – http://www.cnrtl.fr/etymologie/urologie (consulté le 23.10.2016). 2 et 3. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=urologie (consulté le 23.10.2016). 4. TERMIUM PLUS – https://lc.cx/oGZN (consulté le 23.10.2016).

SYN :
S :

RC : glomérulonéphrite, néphrologie, pyélonéphrite, urobilinogène, varicocèle.