narcose
92 Visualisations

CG : nf

S : AMAR – http://amar-constantine.e-monsite.com/pages/distinction-entre-narcose-et-hypnose.html (consulté le 14.07.2020) ; ScDir – https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/0031938470900338 (consulté le 14.07.2020).

N : 1. XIXe siècle. Emprunté du grec narkôsis, « action d’engourdir ».
Médecine. Sommeil provoqué par des médicaments.
2. Sommeil artificiel, induit notamment par les anesthésiques.
L’anesthésie générale a non seulement pour effet de supprimer les sensations douloureuses, mais aussi d’empêcher la mémorisation, de telle sorte que le patient ne se souvient pas de l’intervention chirurgicale qu’il a subie.
La narcose est dite de base lorsqu’elle est induite avant ou pendant toute procédure. Elle nécessite une surveillance constante du patient.
Le mot narcose est actuellement peu utilisé car il prête à confusion avec le mot anglais narcotic (= illicite drug).
3. Médecine > Anesthésiologie : État réversible de dépression du système nerveux central provoqué par un agent physique ou chimique.
Sommeil artificiel et réversible obtenu par l’emploi d’un narcotique, d’un anesthésique général ou par tout autre procédé.
4. L’anesthésie dite générale associe une narcose à l’anesthésie proprement dite.
5. Dans d’autres pays que la France, terme utilisé parfois abusivement comme synonyme d’anesthésie générale.
6. Médecine > Sémiologie et pathologie : État d’inconscience profonde ou de stupeur, provoquée généralement par un médicament.
7. Médecine : Sommeil provoqué artificiellement par un narcotique. Torpeur pathologique.

S : 1. DAF – https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9N0068 (consulté le 14.07.2020). 2. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=narcose (consulté le 14.07.2020). 3 à 7. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=2077205 ; http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8397112 ; http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17562610 (consulté le 14.07.2020).

SYN :
S :

RC : narcolepsie, narcotique.