mal des montagnes
67 Visualisations

CG : nm

S : INSERM – https://presse.inserm.fr/mercredi-19-aout-2015/20234/?amp (consulté le 30.10.2022) ; MSD – https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/l%C3%A9sions-et-intoxications/mal-des-montagnes/mal-des-montagnes (consulté le 30.10.2022).

N : 1. – mal (nm) : maux (nmpl). Xe siècle. Emploi substantivé de l’adjectif mal, male. Douleur physique. Accompagné d’un adjectif ou d’un complément, désigne, dans le langage courant, certaines affections. Mal blanc, panaris. Mal de cœur, nausée. Mal de mer, provoqué par les mouvements d’un navire, d’une embarcation. Mal des transports. Mal des montagnes, causé par la raréfaction de l’oxygène en altitude.
– des (art m/f pl) : XIIe siècle. Issu de la contraction de la préposition de et de l’article les.
– montagnes (nfpl) : XIIe siècle. Issu du latin montanus, « relatif à la montagne ». Mal des montagnes, malaise, dû à la raréfaction de l’oxygène en altitude, que l’on éprouve parfois au cours des ascensions.

2. Le Dictionnaire de l’Académie Nationale de Médecine propose deux acceptions (mal des montagnes) :
Malaise observé chez les sujets qui s’élèvent rapidement à une altitude où ils n’ont pas l’habitude de vivre.
. Les premiers signes peuvent exceptionnel­lement apparaître dès 2 000 m pour ceux qui viennent du niveau de la mer et pour certains sujets ; ils consistent en céphalée progressive, baisse de vigilance puis torpeur, excitation vagale avec sueurs froides, nausées et même vomissements ; dans les formes graves un œdème pulmonaire se manifeste.
. La montée en altitude amène une hypoxie entraînant une réaction de compensation respiratoire et circulatoire (tachycardie avec augmentation du débit cardiaque et polypnée avec alcalose gazeuse). Cette alcalose amène une élimination rénale de bicarbonates d’où un déséquilibre osmotique du plasma entraînant en quelques heures un œdème tissulaire progressif. L’œdème cérébral explique les symptômes du malaise. L’inhalation d’oxygène les fait régresser. Pour les séjours en moyenne altitude, l’inhibition de l’anhydrase carbonique par de l’acétazolamide (empêchant la formation d’acide bicarbonique) bloque l’élimination des bicarbonates, maintient l’osmolarité du plasma et évite un début d’œdème.

– Maladie chronique consécutive à une résidence prolongée en altitude.
. L’hypoxie chronique entraîne une polyglobulie compensatrice de l’hypoxie (maladie de Monge) permettant de mieux supporter l’altitude mais elle cause des troubles vasculaires par hyperviscosité du sang.

3. Syndrome provoqué par l’hypoxémie et observé à haute altitude chez les sujets qui n’y sont pas ou plus acclimatés.

4. Ce syndrome est observé chez les alpinistes en haute altitude. Dans le tableau clinique du mal des montagnes, la polyglobulie, si présente, n’est que passagère; contrairement à celui de la maladie de Monge, où la polyglobulie est durable. En effet, le passage plus ou moins rapide à des altitudes élevées supérieures à 2000 mètres provoque des réactions dans l’organisme non acclimaté à ces altitudes inhabituelles. La rareté en oxygène de l’air à ces hautes altitudes et la baisse de la pression partielle d’oxygène causent l’hypoxie et entraînent une augmentation de la ventilation pulmonaire, de la fréquence cardiaque et des risques de perturbations des fonctions intellectuelles et sensorielles, pouvant aller jusqu’à l’œdème pulmonaire, l’œdème cérebral et la syncope. Ce syndrome s’accompagne aussi de dyspnée, de céphalées, de nausées et de vomissements.

5. [Malaise] provoqué par une diminution de la pression atmosphérique et se produisant chez un individu exposé à une altitude dépassant celle à laquelle il est acclimaté.

6. soroche (sorroche), mal des montagnes : le terme « soroche » prête à confusion. Il peut à la fois désigner le « mal des montagnes » et le « mal de l’altitude ». De plus, les termes « mal des montagnes » et « mal de l’altitude » ne sont pas synonymes, le mal des montagnes est une forme de mal de l’altitude.

7. Interrelation culturelle : Nous pouvons mentionner le livre Le Mal des Montagnes (2020) de Pascal Daleau.

S : 1. DAF – https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9M0277 ; https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9D1706 ; https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9M2734 (consulté le 30.10.2022). 2. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/search/results?titre=mal%20des%20montagnes (consulté le 30.10.2022). 3 et 4. GDT – https://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=2082961 (consulté le 30.10.2022). 5 et 6. TERMIUM PLUS – https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-eng.html?lang=eng&i=1&srchtxt=altitude+sickness&index=alt&codom2nd_wet=1#resultrecs (consulté le 30.10.2022). 7. FNAC – https://livre.fnac.com/a14062376/Pascal-Daleau-Le-Mal-des-Montagnes (consulté le 30.10.2022).

SYN : 1. mal d’altitude, anoxie d’altitude, maladie de la haute altitude. 2. malaise de l’altitude, soroche. (en fonction du contexte)

S : 1. GDT – https://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=2082961 (consulté le 30.10.2022) ; TERMIUM PLUS – https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-eng.html?lang=eng&i=1&srchtxt=altitude+sickness&index=alt&codom2nd_wet=1#resultrecs (consulté le 30.10.2022). 2. TERMIUM PLUS – https://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-eng.html?lang=eng&i=1&srchtxt=altitude+sickness&index=alt&codom2nd_wet=1#resultrecs (consulté le 30.10.2022).

RC : maladie, syndrome.