interprète
727 Visualisations

CG : nm, nf

S : Le Monde.fr – http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/01/11/la-delicate-mission-des-interpretes-pour-migrants_4845237_3212.html (consulté le 11.02.2018) ; OFPRA – https://ofpra.gouv.fr/fr/l-ofpra/travailler-a-l-ofpra/les-interpretes (consulté le 11.02.2018).

N : 1. XIVe siècle. Emprunté du latin interpres, -etis, « agent entre deux parties, intermédiaire », puis « interprète, traducteur ».

  1. Syn. ancien de Traducteur. Les interprètes grecs de l’Ancien Testament. Cet auteur latin n’a pas encore trouvé de meilleur interprète.
  2. Personne qui sert de traducteur entre des interlocuteurs de langue différente (on disait autrefois Truchement). Faire appel à un interprète. Les interprètes d’une conférence internationale. Une école d’interprètes. Il leur servira d’interprète. On donna un interprète à l’accusé. Un interprète juré près un tribunal, assermenté.
  3. Personne qui commente et éclaire le sens d’un texte, d’un discours, qui explique ce qu’il peut avoir d’obscur ou d’ambigu. Se dit plus généralement d’une personne qui fait connaître la signification cachée de quelque chose. Personne chargée de faire connaître les intentions, les volontés d’une autre.
  4. Personne qui joue un rôle au théâtre ou au cinéma, qui exécute une œuvre musicale.

2. Personne qui traduit oralement d’une langue à une autre, en direct, les paroles prononcées par quelqu’un.
3. Il existe trois types d’interprétation : l’interprétation de liaison, où l’interprète traduit une conversation entre deux personnes ou plus qui ne parlent pas la même langue; l’interprétation simultanée, où la traduction du discours est faite sans que la personne qui parle ne s’arrête; et l’interprétation consécutive, où la personne qui parle marque des pauses pour permettre à l’interprète de traduire des portions de discours.
4. Dans la langue courante, les interprètes sont souvent appelés « traducteurs » et le grand public ne perçoit pas nécessairement les différences entre ces métiers. Comment les distinguer ?
Le terme de « traduction » désigne l’activité qui consiste à transposer un texte écrit d’une langue dans une autre. L’activité de l’interprète, elle, se déroule oralement et dans un contexte spécifique.
Dans les deux cas, il ne s’agit pas d’un transcodage de mots d’une langue dans une autre, et dans les deux cas, le travail intellectuel requis présente des similitudes. Néanmoins, l’interprétation présente quelques différences notables avec la traduction.
5. Cooccurrences :

  • (traducteur) : bilingue, polyglotte. Faire l’interprète ; passer par le truchement des interprètes; servir d’interprète.
  • (mus., théâtre) : célèbre, grand, remarquable, virtuose.
  • (porte-parole) : Se faire l’interprète de qqn auprès d’une autre personne; servir d’interprète à qqn.

6. Interrelation culturelle :

  • Bande dessinée : Astérix et les Goths (1959) créée par René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin) : Un garde informe le chef goth Téléféric que son interprète, Cloridric, est là et Téléféric demande à ce dernier de traduire ce que Panoramix va dire.
  • Film : L’interprète (2005) de Sydney Pollack.
  • Roman : Entre deux voix : Journal d’une jeune interprète de conférence (2012) de Jenny Sigot Müller.

S : 1. DAF (consulté le 11.02.2018). 2 et 3. GDT – https://lc.cx/QfKS (consulté le 11.02.2018). 4. AIIC – https://lc.cx/QfKw (consulté le 11.02.2018). 5. DC – https://lc.cx/QpDM (consulté le 11.02.2018). 6. http://bd-asterix.blogspot.com.es/p/album-n3-asterix-et-les-goths.html (consulté le 11.02.2018) ; http://www.telerama.fr/cinema/films/l-interprete,220984.php (consulté le 11.02.2018) ; http://www.entre-deux-voix.com/ (consulté le 11.02.2018).

SYN :
S :

RC : interprétation, traducteur, -trice, traduction, truchement.