glucagon
403 Visualisations

CG : nm

S : CNRS – http://www.cnrs.fr/cnrs-images/sciencesdelavieaulycee/regul_physio/glycemie.htm (consulté le 5.11.2016) ; INSERM – http://presse.inserm.fr/diabete-de-type-2-comprendre-la-regulation-du-taux-de-sucre-pour-mieux-le-traiter/18945/ (consulté le 5.11.2016 ).

N : 1. Du grec glukus : doux ; agein : agir.
2. Hormone polypeptidique de 29 acides aminés, sécrétée par les cellules α ou A des îlots de Langerhans-Laguesse du pancréas.
3. Elle est biosynthétisée sous forme d’un précurseur, le proglucagon. Cette hormone est hyperglycémiante par son action sur des récepteurs des hépatocytes qui déclenchent la formation d’AMP cyclique dont l’effet s’exerce sur la phosphorylase responsable de la glycogénolyse. Le glucagon stimule la gluconéogénèse dans le foie et le rein à partir des acides aminés et du glycérol au cours du jeûne glucidique, du diabète et de la lipomobilisation. Dans le tissu adipeux, il agit aussi par l’intermédiaire de l’AMP cyclique sur la lipase qui assure la mobilisation des acides gras.
4. Hormone antagoniste de l’insuline, hyperglycémiante, sécrétée par les cellules des îlots de Langerhans du pancréas, qui favorise la glycogénolyse et la néoglycogenèse hépatique.
Marque déposée : Glucagon novo.
5. L’insuline et (l’hormone appelée) glucagon agissent de façon opposée : alors que la sécrétion d’insuline abaisse le taux sanguin de glucose, la sécrétion de glucagon l’augmente.

S : 1 à 3. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=glucagon (consulté le 5.11.2016). 4. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17058112 (consulté le 5.11.2016). 5. TERMIUM PLUS – https://lc.cx/osTC (consulté le 5.11.2016).

SYN :
S :

RC : alanine, cholestérol, diabète, ubiquitine.