amygdale
538 Visualisations

CG : nf

S : http://campus.cerimes.fr/orl/enseignement/angine/site/html/1.html (consulté le 20.05.2018) ; https://www.chimio-pratique.com/cancer-amygdales-tumeur-orl/ (consulté le 20.05.2018).

N : 1. XIVe siècle. Emprunté, par l’intermédiaire du latin, du grec amugdalê, « amande ».
Anat. Tout organe en forme d’amande. Amygdale cérébelleuse. Spécialt. Amygdales palatines ou, ellipt., amygdales, glandes situées sur les parois latérales de la partie buccale du pharynx. Avoir les amygdales enflammées. Enlever les amygdales.
La lettre g du mot amygdale est muette.
2. Glande en forme d’amande placée de chaque côté de l’isthme du gosier entre les piliers du voile du palais.
3. Le Dictionnaire médical de l’Académie de Médecine renvoie à 1) → tonsille palatine et 2) → corps amygdaloïde.

  1. tonsille palatine : Volumineux amas de follicules clos lymphoïdes, en forme d’amande, logé dans la fosse tonsillaire, en arrière de l’isthme du gosier, entre l’arc palato-glosse et l’arc palato-pharyngien, sur chacune des faces latérales de la partie orale du pharynx.
  2. corps amygdaloïde : Burdach a introduit le terme “amygdale” en 1822 pour décrire une masse de substance grise en forme d’amande située dans le lobe temporal au niveau de l’uncus ou crochet du gyrus occipito-temporal médial, qui correspond seulement aux noyaux profonds de type cortical du corps amygdaloïde. Plus tard, des auteurs reconnaissent que le corps amygdaloïde est constitué de noyaux hétérogènes. Le corps amygdaloïde sera divisé en un groupe nucléaire cortico-médial superficiel et un groupe profond.

4. Médecine > Anatomie ; Médecine > Neurologie ; Médecine > Otorhinolaryngologie : Structure anatomique qui, à cause de sa forme ressemblant à une amande, peut correspondre à une tonsille lymphatique ou à une tonsille cérébelleuse, deux tonsilles fort différentes l’une de l’autre.
Les tonsilles constituées de tissus lymphatiques sont les tonsilles linguales, palatines, pharyngiennes et tubaires. Ces dernières, d’après leur histologie, leur physiologie et leur topographie, sont fort différentes des tonsilles cérébelleuses appelées aussi amygdales cérébelleuses en français.
Le terme générique amygdale est de moins en moins usuel en ce sens, tant en français qu’en anglais.
5. Médecine > Anatomie ; Médecine > Otorhinolaryngologie : Organe lymphoïde pair qui recueille et détruit, lors du passage dans le pharynx, la majeure partie des agents pathogènes infectieux présents dans l’air inspiré ou les aliments ingérés.
Les quatre paires de tonsilles lymphoïdes sont nommées d’après leurs localisations respectives, soit les tonsilles linguales situées à la base de la langue, les tonsilles palatines situées dans la cavité orale, les tonsilles pharyngiennes situées dans la partie nasale du pharynx et les tonsilles tubaires situées à l’ostium pharyngien des trompes auditives (ouverture des trompes dans le pharynx).

S : 1. DAF – https://academie.atilf.fr/consulter/amygdale?page=1 (consulté le 20.05.2018). 2. CNRTL – http://www.cnrtl.fr/definition/amygdale (consulté le 20.05.2018). 3. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=amygdale ; http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=tonsille%20palatine (consulté le 20.05.2018). 4 et 5. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8354502 ; http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8354516 (consulté le 20.05.2018).

SYN : tonsille

S : GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8354516 (consulté le 20.05.2018)

RC : amygdalite