variole
601 Visualisations

CG : nf

S : INSERM – http://www.cepidc.inserm.fr/inserm/html/pages/ICD-9FR/050_057.htm (consulté le 10.12.2013) ; OMS – http://www.who.int/topics/smallpox/fr/ (consulté le 28.07.2015).

N : 1. Du latin varius : tacheté ou varié, ou varus : pustule.
2. Maladie infectieuse actuellement éradiquée grâce à la vaccination, due à un Orthopoxvirus, très contagieuse, strictement humaine, souvent mortelle qui, après une incubation de 7 à 17 jours, associe une éruption pustuleuse à évolution descendante et des signes généraux avec une fièvre élevée.
3. L’éruption laissait des cicatrices indélébiles. La guérison survenait en trois semaines, mais 20% des patients faisaient des complications létales. Le diagnostic était confirmé par la mise en évidence du virus dans les lésions cutanées, soit par microscopie électronique, soit par culture.
4. La variole est une affection contagieuse aiguë, causée par le virus variolique. Elle se transmet d’un individu à l’autre par des particules en suspension ou des gouttelettes provenant des personnes infectées qui présentent les symptômes de la maladie. Les symptômes apparaissent 12 à 14 jours après l’infection et sont notamment de la fièvre, des malaises, des maux de tête, un état de prostration, de graves douleurs dorsales, et parfois des douleurs abdominales et des vomissements. Après 2 à 3 jours, la température corporelle s’abaisse et une éruption cutanée apparaît d’abord sur le visage, les mains et les avant-bras, puis sur le tronc.
5. Il n’existe pas de traitement précis ni de remède pour la variole. On peut en prévenir la transmission par la vaccination et l’isolement. L’administration du vaccin contre la variole (vaccin antivaccinal) dans les quatre jours suivant l’exposition au virus peut freiner le développement de la maladie dans la quasi-totalité des cas.
6. Maladie infectieuse et contagieuse, grave, immunisante, causée par un virus de la famille des Poxviridae (genre Orthopoxvirus) et qui se transmet par voie interhumaine.
7. Le terme petite vérole est familier et désuet, tout comme les termes picote, en France, et grosse picote, au Québec.
La période d’incubation de la variole dure de 8 à 14 jours. Les principaux symptômes sont les suivants : fièvre élevée, céphalées, myalgies, vomissements, éruption cutanée (macules, papules, vésicules, pustules) et croûtes.
8. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a proclamé, en 1980, l’éradication de la variole, car aucun cas de cette maladie n’avait été déclaré depuis 1977.
9. Il existe deux formes de la variole, soit la variole majeure et la variole mineure.
10. Aux États-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont inscrit cette maladie sur la liste d’armes biologiques (de catégorie A) susceptibles d’être utilisées par des terroristes.
11. Interrelation culturelle :

  • Réalité : Roi de France emporté par la variole : Louis XV dit le « Bien-Aimé » (1710-1770).
  • Fiction : La variole : anatomie d’un fléau (2010), un film de Jefferson Lewis.

S : 1, 2 et 3. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=variole (consulté le 30.07.2014). 4. OMS – http://www.who.int/topics/smallpox/fr/ (consulté le 10.12.2013). 5. ASP – http://www.phac-aspc.gc.ca/ep-mu/smallpox-fra.php#v2 (consulté le 12.12.2013). 6, 7 et 8. GDT (consulté le 30.07.2014). 9 et 10. TERMIUM PLUS (consulté le 30.07.2014). 11. http://www.chateauversailles.fr/l-histoire/grandes-dates/chronologie/1774-la-mort-de-louis-xv (consulté le 22.08.2014) ; http://www.ledevoir.com/non-classe/285694/l-epidemie-de-variole-analyse-d-un-fleau-passe-mais-imminent-et-inevitable (consulté le 30.07.2014) ; FCB.

SYN : 1. petite vérole (par opposition à la grande vérole : syphilis), variole majeure (par opposition à l’alastrim ou variole mineure). 2. petite vérole (familier).

S : 1. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=variole (consulté le 30.07.2014). 2. TERMIUM PLUS (consulté le 30.07.2015).

RC : bioterrorisme, vaccin.