varicocèle
240 Visualisations

CG : nf

S : INSERM – http://vu.fr/AMx, http://vu.fr/AMy (consulté le 21.11.2018) ; AFU – https://urlz.fr/8gVR (consulté le 22.11.2018).

N : 1. 1707 subst. fém. (P. Dionis, Cours d’opérations de chir., table). Formé sur le radical de varic(e)*; suff. -cèle*, sur le modèle de cirsocèle*, même sens, qu’il a remplacé.
2. Dilatation variqueuse des veines du cordon spermatique, alimentée par la colonne de sang refluant de la veine spermatique.
3. Le varicocèle est pratiquement toujours à gauche, favorisé par la disposition anatomique particulière de la veine spermatique qui, à gauche, se jette à plein canal et à angle droit dans la veine rénale.
Cette anomalie fréquente (atteignant 10 à 12% des hommes) apparaît généralement à la puberté et peut gêner la croissance du testicule et sa fonction de spermatogénèse, d’où une possibilité de stérilité.
Son traitement peut être chirurgical ou radio-interventionnel (embolisation).
Cette dilatation peut être secondaire à une hypertension du système veineux spermatique ou du réseau veineux situé en amont, la cause la plus fréquente étant un thrombus cancéreux provenant du rein.
Lorsque le varicocèle survient chez l’adulte à droite, il doit faire évoquer l’existence d’une tumeur maligne du rein.
Chez la femme, il peut exister une semblable dilatation variqueuse de la veine ovarienne.
4. Dilatation du plexus pampiniforme au niveau du testicule, d’origine primitive, pouvant être responsable de stérilité (siégeant alors préférentiellement du côté gauche), ou secondaire à une obstruction d’une veine rénale ou de la veine cave inférieure par un thrombus cancéreux issu du rein.
Dilatation variqueuse des veines du cordon spermatique.

S : 1. CNRTL – http://vu.fr/AMJ (consulté le 22.11.2018). 2 et 3. DAM – https://urlz.fr/8gVX (consulté le 22.11.2018). 4. GDT – https://urlz.fr/8gW2 (consulté le 22.11.2018).

SYN :
S :

RC : urologie