trypanosomiase humaine africaine
579 Visualisations

CG : nf

S : CNRS – https://dumas.ccsd.cnrs.fr/file/index/docid/623076/filename/Rapport-Guth.pdf (consulté le 31.07.2014) ; http://www.u-bordeaux.fr/Actualites/De-la-recherche/La-maladie-du-sommeil-au-pied-du-lit (consulté le 31.07.2014).

N : 1. THA, sigle pour Trypanosomose Humaine Africaine.
Très utilisé, en particulier dans les campagnes de lutte, pour désigner la trypanosomose humaine africaine ou maladie du sommeil.
2. Maladie parasitaire sévissant à l’état endémique dans certaines régions d’Afrique noire où l’affection est strictement localisée (grossièrement entre le 12e degré de latitude nord et le 15e degré de latitude sud), due à des trypanosomes du groupe Brucei, transmise par la piqûre de certaines mouches (glossines ou mouches tsé-tsé), et caractérisée cliniquement par l’apparition d’une méningo-encéphalite diffuse, d’évolution spontanée toujours mortelle.
3. Il existe deux grandes formes cliniques de trypanosomiase suivant l’espèce de l’agent pathogène en cause :

  • la trypanosomiase à Trypanosoma gambiense qui sévit en Afrique occidentale et centrale, transmise par des glossines appartenant au groupe Glossina palpalis et Glossina tachninoides et caractérisée par une évolution généralement lente, entrecoupée parfois de rémissions;
  • la trypanosomiase à Trypanosoma rhodesiense qui sévit en Afrique de l’Est (région des grands lacs), transmise par des glossines appartenant au groupe Glossina morsitans, et se différenciant de la précédente par son épidémiologie, sa symptomatologie et son évolution généralement rapide, d’un seul tenant.

4. La maladie du sommeil sévit exclusivement dans 36 pays d’Afrique subsaharienne où l’on trouve les mouches tsé-tsé qui transmettent la maladie.
Les populations les plus exposées à la mouche tsé-tsé, et par conséquent à la maladie, sont les populations rurales qui dépendent de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage ou de la chasse.
Plus de 98% des cas notifiés de trypanosomiase sont dus à Trypanosoma brucei gambiense.
Les efforts de lutte incessants ont permis de réduire le nombre des nouveaux cas. En 2009, le nombre des cas notifiés est passé en dessous des 10 000 (9878) pour la première fois en 50 ans et en 2012, 7216 cas ont été recensés.
Le diagnostic et le traitement de la maladie sont complexes et requièrent un personnel ayant des compétences particulières.
5. La trypanosomiase humaine africaine (THA), également connue sous le nom de maladie du sommeil, est une parasitose à transmission vectorielle. Le parasite est un protozoaire appartenant au genre Trypanosoma. Il est transmis à l’homme par la piqûre d’une glossine, ou mouche tsé-tsé, (du genre Glossina) qui s’est elle-même infectée à partir d’êtres humains ou d’animaux porteurs de parasites pathogènes.
6. Interrelation culturelle : Série télévisée Dr House, saison 1, épisode 7 : Question de fidélité, passé le 7.03.2007 en France). Une jeune femme présente les symptômes de la maladie du sommeil. Or, ni elle, ni son époux, ne sont partis en Afrique. Diagnostic final : Trypanosomiase humaine africaine (Maladie du sommeil).

S : 1. DAM (consulté le 31.07.2014). 2 et 3. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8436546 (consulté le 31.07.2014). 4 et 5. OMS – http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs259/fr/ (consulté le 31.07.2014). 6. http://princetonplainsboro.e-monsite.com/pages/resume-des-saisons/saison-1.html (consulté le 31.07.2014) ; FCB.

SYN : 1. trypanosomose humaine africaine, maladie du sommeil. 2. maladie du sommeil.

S : 1. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=sommeil%20%28maladie%20du%29 (consulté le 31.07.2014). 2. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8436546 (consulté le 31.07.2014).

RC: glossine, maladie de Chagas, narcolepsie, trypanosome.