syphilis
542 Visualisations

CG : nf

S : OMS – http://www.who.int/reproductivehealth/publications/rtis/TDR_SDI_06_1/fr/ (consulté le 29.10.2015) ; LaRech – http://www.larecherche.fr/actualite/aussi/origine-syphilis-01-09-1999-88672 (consulté le 5.04.2015).

N : 1. Étym. Syphilus, berger malade, héros du poème de Fracastor, 1530; lues, du latin lues : peste.
2. Maladie vénérienne contagieuse due à un spirochète strictement humain, Treponema pallidum, découvert par Schaudinn et Hoffmann en 1905 et évoluant classiquement en trois phases :

  • primaire, représentée par le chancre syphilitique ;
  • secondaire, caractérisée par une dissémination septicémique avec atteinte multiviscérale possible, mais essentiellement cutanée ;
  • tertiaire, survenant après une période de latence qui peut durer quelques années, avec possibilité de gommes syphilitiques, aortite, paralysie générale et tabès.

3. Maladie vénérienne contagieuse qui se généralise et se transmet héréditairement dont les accidents buccaux sont très fréquents pendant son évolution (chancres, ulcérations, perforations palatines).
4. Maladie vénérienne contagieuse et inoculable, (attribuable) au tréponème pâle de Schaudinn-Hoffmann, se traduisant par des réactions sérologiques spécifiques et curable par la pénicilline.
5. Maladie vénérienne contagieuse qui peut donner lieu à des lésions buccales et faciales.
6. Les antibiotiques ont largement stoppé cette maladie infectieuse sans la supprimer totalement.
7. Terme créé en 1530.
8. À la classification traditionnelle (primaire, secondaire, tertiaire) qui conserve sa valeur au point de vue clinique, on tend actuellement à substituer une classification plus pragmatique en syphilis précoce (depuis le comptage jusqu’à une certaine période de la phase secondaire, où la pénicillinothérapie a son maximum d’efficacité) et syphilis tardive (fin de la période secondaire et période tertiaire, où le traitement est beaucoup plus aléatoire). Satisfaisante sur le plan pratique, cette subdivision se heurte, en fait, à de grosses difficultés quand on cherche à fixer précisément la limite de ces deux périodes.
9. Interrelation culturelle : Nous pouvons citer, entre autres, le poète Charles Baudelaire (1821-1867) et l’écrivain Guy de Maupassant (1850-1893), personnages ayant contractés la syphilis.

S : 1 et 2. DAM (consulté le 29.08.2014). 3 à 8. GDT (consulté le 29.08.2014). 9. UNOF – http://www.unof.org/+Maupassant-et-sa-syphilis-une-vie+.html (consulté le 29.08.2014) ; LIN – http://www.linternaute.com/biographie/charles-baudelaire/biographie/ (consulté le 29.08.2014) ; FCB.

SYN : 1. mal de Naples, mal français, lues venerea, vérole (grande vérole), tréponématose vénérienne. 2. luès (vieilli).

S : 1. DAM (consulté le 29.08.2014). 2. TERMIUM PLUS (consulté le 29.08.2014).

RC : sida, tréponématose, tréponème.