maladie d’Alzheimer
570 Visualisations

CG : nf

S : http://www.fondshs.fr/agenda/21-septembre-2014-journee-mondiale-lutte-contre-la-maladie-alzheimer (consulté le 14.10.2015) ; INSERM – http://www.inserm.fr/index.php/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/alzheimer (consulté le 8.12.2013) ; http://www.francealzheimer.org/comprendre-maladie/maladie-d-alzheimer »>http://www.francealzheimer.org/comprendre-maladie/maladie-d-alzheimer (consulté le 14.10.2015).

N : 1. A. Alzheimer, neuro-psychiatre allemand (1906).
2. Affection cérébrale dégénérative responsable de troubles cognitifs et comportementaux qui retentissent sur l’autonomie du malade.
3. La maladie d’Alzheimer est une affection neuro-dégénérative du cerveau. Elle résulte d’une perte de neurones qui affecte le cortex cérébral et certains noyaux sous-corticaux. Celle-ci prédomine dans la région temporale interne (complexe hippocampo-amygdalien) et, habituellement, le carrefour temporo-pariéto-occipital. Elle atteint aussi, notamment, le noyau basal de Meynert cholinergique. Elle est associée principalement à des anomalies de deux protéines. Il s’agit, d’une part, du peptide Aβ -principalement sous ses formes Aβ 40 et 42, aussi appelé amyloïde (mal conformé, sous forme fibrillaire); il se dépose dans l’espace extra-cellulaire du tissu cérébral où il forme le centre des plaques séniles et dans la paroi des vaisseaux (angiopathie amyloïde). On observe, d’autre part, l’accumulation de la protéine τ (ou TAU) hyperphosphorylée, elle aussi mal conformée, dans certains neurones.
4. La maladie d’Alzheimer a été décrite par Alzheimer en 1906 et reconnue comme entité par Kraepelin en 1911. Cette maladie, qui est la forme la plus fréquente des démences de type dégénératif, apparaît le plus souvent tardivement dans la vie (autour de 70 ans), mais parfois de façon précoce, avant 65 ans; elle revêt alors souvent un caractère génétique et connaît habituellement une évolution plus rapide.
5. La maladie d’Alzheimer est l’une des premières affections qui fut dégagée du vaste groupe des démences séniles (ce qui explique la confusion fréquente entre les deux termes), dont elle se distingue par son évolution relativement précoce et sa symptomatologie en foyer.
6. Le terme maladie d’Alzheimer est très répandu tant dans le langage courant que parmi les spécialistes, et c’est en fait celui qui semble le plus couramment employé.
7. Dans la langue courante, on dit aussi un alzheimer, avec une minuscule initiale.
8. Pour la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées, le diagnostic est long à établir, en particulier à cause du caractère progressif des symptômes. La frontière entre ce qui est bénin et ce qui est pathologique n’est pas toujours claire au stade précoce de la maladie.
9. Une combinaison de facteurs propres à chaque individu pourrait être à l’origine de la maladie d’Alzheimer. Parmi les facteurs qui augmentent le risque de développer la maladie d’Alzheimer, notons : l’âge, les facteurs génétiques, les traumatismes crâniens, les maladies cardiovasculaires, l’obésité, le syndrome métabolique, l’hypertension non-controllée et le diabète. Pour comprendre comment ces facteurs opèrent, les chercheurs poursuivent leur recherche à différents niveaux:
10. Les antécédents familiaux. La maladie d’Alzheimer peut se développer chez tous les individus et un seul membre d’une même famille peut être atteint. Par contre, si un membre de la famille est atteint, cela double ou même triple le risque de développer la maladie pour le reste de la famille.
11. Le corps humain: pour déterminer si la maladie d’Alzheimer a été causée par un déséquilibre chimique, une accumulation dans le cerveau de substances toxiques pour les neurones (amyloïde, radicaux libres), ou d’un déficit immunitaire.
12. Les nouvelles approches thérapeutiques: elles visent à ralentir ou même stopper la progression de la maladie et prevenir la maladie avant même que les symptômes ne fassent leur apparition.
13. Interrelation culturelle :

  • Réalité : Nous pouvons mentionner, entre autres personnalités décédées ou atteintes d’Alzheimer, Jean-Jacques Servan-Schreiber (1924-2006), Marthe Mercadier (1928) et Annie Girardot (1931).
  • Fiction : Nous pouvons citer, entre autres, les films Flore (2014) réalisé par Jean-Albert Lièvre et Floride (2015) réalisé par Philippe Le Guay.

S : 1 à 3. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=Alzheimer (consulté le: 14.10.2015). 4 à 7. GDT (consulté le: 28.11.2013). 8. France Alzheimer – http://www.francealzheimer.org (consulté le 28.11.2013). 9 à 12. Douglas – http://www.douglas.qc.ca/info/alzheimer (consulté le: 28.11.2013). 13. (consulté le 7.02.2016). 13. http://www.la-croix.com/Semaine-en-images/Jean-Jacques-Servan-Schreiber-est-mort-_NG_-2006-11-07-517467 (consulté le 7.02.2016) ; http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/people/2015/02/24/28008-20150224ARTFIG00179-marthe-mercadier-annonce-etre-atteinte-de-la-maladie-d-alzheimer.php (consulté le 7.02.2016) ; http://lci.tf1.fr/jt-13h/videos/2011/ainsi-va-la-vie-le-temoignage-d-annie-girardot-sur-alzheimer-6295879.html (consulté le 7.02.2016) ; http://www.cinetrafic.fr/film/43031/floride (consulté le 7.02.2016).

SYN : MA, M.A., alzheimer.

S : GDT (consulté le: 28.11.2013)

RC : amnésie, mémoire.