grippe espagnole
633 Visualisations

CG : nf

S : CNRS – http://www.cnrs.fr/fr/pdf/jdc/273/index.html#/39/ (consulté le 30.07.2014) ; SA – http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140430.OBS5630/grippe-espagnole-le-mystere-du-virus-resolu.html (consulté le 2.10.2015).

N : 1. L’adjectif espagnole a été utilisé, [à tort], pour désigner cette grippe parce que c’est en Espagne qu’elle fut, initialement, le plus largement commentée dans la presse. En effet, l’Espagne étant neutre pendant la Première Guerre mondiale, la presse espagnole n’était pas soumise à la censure de guerre et cette pandémie de grippe, qui fut particulièrement mortelle en Espagne dès 1918, fit les manchettes et la première page des journaux.
2. Pandémie mondiale de grippe exceptionnellement grave qui se propagea en plusieurs vagues de 1918 à 1920, qui toucha un milliard de personnes et fit 50 millions de morts et dont l’agent infectieux était le sous-type H1N1 de l’influenzavirus de type A.
3. L’agent infectieux de cette pandémie, soit le sous-type H1N1 de l’influenzavirus de type A, était nouveau et particulièrement virulent. Des 50 millions de morts, 50 % étaient âgés entre 20 et 50 ans. Le système immunitaire des personnes contaminées ne pouvait donc pas reconnaître et combattre ce virus. La grippe espagnole possédait des caractéristiques tout à fait particulières puisqu’elle atteignait préférentiellement les personnes jeunes ou dans la force de l’âge chez qui elle causait des maladies graves et foudroyantes. En effet, les gens qui étaient asymptomatiques la veille au coucher étaient malades le matin à l’éveil et ils décédaient le soir de la même journée. Les raisons de cette virulence extrême du sous-type de l’influenzavirus qui causa la grippe espagnole ne sont pas connues. On est en train d’étudier le génome de ce virus à partir de prélèvements effectués sur des cadavres congelés de personnes mortes de cette grippe à l’époque de la pandémie et qui ont été inhumées dans le pergélisol des régions arctiques de l’Alaska et du Spitzberg. Originaire d’Asie, le virus de la grippe espagnole s’est répandu dans tous les pays de la Terre à cause des déplacements de troupes armées provenant de divers pays et continents entre 1914 et 1919. Déjà endémique en France, ce virus aurait acquis plus de virulence après avoir contaminé des soldats africains recrutés par l’armée française. Le virus qui prévalait en France était donc plus virulent et il se répandit ensuite en Espagne.
4. Le Dictionnaire de l’Académie (DAF) n’éclaire en rien notre lanterne lorsque nous consultons la vedette « grippe » : Grippe espagnole, grippe asiatique, etc., selon le lieu d’origine de l’épidémie. L’épidémie de grippe espagnole de 1918-1919 fit en Europe plus de victimes que la Grande Guerre n’en avait fait en quatre ans. On ne lève pas l’ambiguïté qui subsiste sur l’adjectif « espagnole »… Le lieu d’origine de l’épidémie n’étant pas l’Espagne.
5. Aucune trace dans le Dictionnaire de l’Académie de Médecine en ligne (DAM).
6. En anglais Spanish influenza ou Spanish flu, l’adjectif Spanish a été utilisé pour désigner cette grippe parce que c’est en Espagne qu’elle fut, initialement, le plus largement commentée dans la presse.
7. En ce qui concerne le terme swine influenza en anglais, l’emploi est critiqué. En effet, en 1930, on donna le terme swine influenza en synonymie de Spanish influenza, parce que les autorités médicales de l’époque avaient associé la grippe espagnole à un virus proche de celui du virus de la grippe porcine communément appelée hog flu en anglais. Ce synonyme n’est plus usuel de nos jours et il ne recoupe pas la même notion, la virologie, aidée par l’avènement du microscope électronique, de l’immunologie et de la génétique, ayant élucidé les mécanismes d’infection et de contagion de la grippe entre les espèces animales et l’humain comme les modes de contagion interhumaine.
8. Interrelation culturelle : Selvportrett i spanskesyken (Autoportrait avec la grippe espagnole, 1919) de Edvard Munch.

S : 1 à 3. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8357027 (consulté le 15.05.2020) ; FCB [à tort]. 4. DAF (consulté le 30.07.2014). 5. FCB. 6 et 7. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8357027 (consulté le 15.05.2020). 8. CP – http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-Munch/ENS-Munch.html (consulté le 30.07.2014).

SYN : 1. pandémie de 1918. 2. pandémie de grippe de 1918, pandémie grippale de 1918.

S : 1. ICIRADIO – http://archives.radio-canada.ca/sante/maladies/clips/12640/ (consulté le 30.07.2014) ; Le Monde.fr – http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/07/24/patrick-zylberman-grippe-2009-n-est-pas-1918_1190560_3244.html (consulté le 30.07.2014). 2. INIST – http://grippeaviaire.inist.fr/?+Comprendre-l-origine-des-pandemies+ ; http://grippeaviaire.inist.fr/?+Des-anticorps-neutralisants+ (consulté le 30.07.2014).

RC : grippe, quarantaine.