fièvre Q
281 Visualisations

CG : nf

S : OMS – http://apps.who.int/iris/handle/10665/41717 (consulté le 8.12.2014) ; CNRS – http://www.cnrs.fr/insb/recherche/parutions/articles2012/e-ghigo.html (consulté le 8.12.2014).

N : 1. fièvre (nf) : XIIe siècle. Issu du latin febris, de même sens. Élévation de la température du corps au-dessus de la normale, hyperthermie.
Q : Le terme « fièvre Q » a été créé par Derrick en 1937. Son origine est discutée. Elle proviendrait de Queensland, province d’Australie où cette anthropozoonose fut identifiée initialement, ou de query fever, terme anglais utilisé avant qu’on ne découvre les causes de cette maladie.
2. De query fever (fièvre étrange). À ne pas confondre avec la « fièvre à tiques du Queensland ».
3. Infection par Coxiella burnetii, parfois transmise par la piqure et les déjections de différents acariens (Amblyomma, Dermacentor, Rhipicephalus, Ixodes, Argas, Ornithodoros) et dont le réservoir est constitué par de nombreux animaux sauvages.
4. Cette maladie infectieuse est transmissible de façon directe par l’ingestion de lait contaminé ou par l’inhalation de poussières contaminées par la rickettsie responsable de la maladie, Rickettsia burnetii, aussi appelée Coxiella burnetii.
La fièvre Q est aussi transmissible de façon indirecte par les piqûres des poux ou des tiques. Les réservoirs de la rickettsie sont les animaux sauvages ou domestiques, ainsi que les tiques; c’est pourquoi nous la définissons en tant qu’anthropozoonose.
Elle est cosmopolite, endémoépidémique et elle ne sévit pas seulement en Australie, mais a été observée ultérieurement dans différentes régions du globe.

S : 1. DAF ; GDT. 2 et 3. DAM. 4. GDT.

SYN : 1. maladie de Derrick et Burnet. 2. fièvre balkanique, fièvre du Queensland, maladie de Derrick-Burnet.

S : 1. DAM. 2. GDT.

RC : bactérie, zoonose.