fièvre hémorragique de Marburg
820 Visualisations

CG : nf

S : Science.Gouv.fr – http://www.science.gouv.fr/fr/dossiers/bdd/res/2656/t/4/le-reservoir-du-virus-de-marburg-identifie-chez-la-roussette-d-egypte/ (consulté le 1.12.2013) ; http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/medecine-fievre-marburg-4219/ (consulté le 1.12.2013).

N : 1. L’hypothèse de l’origine simienne du VIH a des précédents dans un certain nombre de zoonoses virales. Certaines d’entre elles ont été observées pendant des siècles ou des millénaires et comptent parmi les grandes maladies épidémiques de l’histoire (par exemple, la peste et la fièvre jaune). D’autres, cependant, ont une histoire beaucoup plus brève et l’une d’elles, la fièvre de Marburg (communément appelée maladie du singe vert), constitue un précédent pour ce qui est de l’origine simienne apparemment récente d’une maladie humaine extrêmement grave.
2. Cette maladie fut observée, la première fois, en Allemagne, mais elle est surtout présente en Afrique. La période d’incubation varie de 3 à 9 jours. Dans 30 % des cas, entre le huitième et le seizième jours, après une semaine de fièvre, la mort survient à la suite d’hémorragies abondantes ou du choc hypovolémique. Il n’existe pas de traitement curatif. On ne peut que soulager les symptômes de la maladie.

S : 1. TERMIUM PLUS. 2. GDT.

SYN : 1. fièvre de Marburg, maladie de Marburg. 2. fièvre de Marburg. 3. maladie à virus de Marbourg, fièvre de Marburg, maladie de Marburg, maladie à virus Marburg. 4. maladie à virus de Marburg, maladie de Marburg, fièvre de Marburg.

S : 1. DAM. 2. http://www.rfi.fr/sciencefr/articles/092/article_54798.asp (consulté le 1.12.2013). 3. TERMIUM PLUS. 4. GDT.

RC : virus de Marburg