effet Doppler
518 Visualisations

CG : nm

S : INSERM – file:///C:/Users/3004/Downloads/DOC1++Premier+Dopler+commercialis%C3%A9+1968.pdf (consulté le 14.11.2016) ; CNRS – http://www.cnrs.fr/cw/fr/pres/compress/transversales/vivant/art3.pdf (consulté le 14.11.2016).

N : 1. L’effet Doppler doit son nom au physicien autrichien Christian Doppler (1803-1853) qui, en 1842, a décrit pour la première fois ce phénomène qu’il a observé pour les ondes acoustiques. Le physicien français Hippolyte Fizeau (1819-1896) a fait séparément la même découverte en 1848 pour les ondes électromagnétiques.
Certains radars utilisent l’effet Doppler pour déterminer la vitesse des objets en mouvement en analysant les modifications en fréquence et en longueur que subissent les ondes électromagnétiques lorsqu’elles reviennent vers leur source après avoir atteint leur cible.
2. Modification de la fréquence d’un phénomène périodique (son, lumière) lorsque la source qui l’émet s’éloigne ou se rapproche du point de réception.
3. La modification de fréquence des ultrasons réfléchis par les hématies permet d’apprécier la vitesse du courant sanguin et de détecter une anomalie circulatoire.
4. L’échographie utilise cet effet pour mesurer le déplacement des structures en mouvement (ex. valves cardiaques) et apprécier les débits sanguins (aorte, carotides, artères rénales, fémorales, etc.).
5. La modification de fréquence des ultrasons réfléchis par les hématies, permet d’apprécier la vitesse et le débit du courant sanguin et de détecter une anomalie circulatoire. Réalisé dans ce but, l’examen transcutané ou intravasculaire en un point quelconque du système vasculaire, est désigné par extension simplificatrice, sous le nom de doppler.
6. En obstétrique, il est utilisé pour capter les mouvements des valves cardiaques du fœtus, signal qui permet le calcul instantané du rythme cardiaque. Il est aussi utilisé pour la mesure du débit sanguin dans la circulation fœtale et dans les artères utérines maternelles. Ses indications sont alors essentiellement les grossesses à risque, le retard de croissance intra-utérin, la toxémie gravidique, le diabète ancien ou gestationnel, une affection placentaire.
7. Interrelation culturelle : Nous pouvons mentionner, entre autres, l’article « Le roman « Doppler » » (1997) de Michel Biron.

S : 1. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26503493 (consulté le ). 2 à 6. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=effet+Doppler (consulté le 14.11.2016). 7. https://www.erudit.org/revue/vi/1997/v22/n2/201309ar.pdf (consulté le 14.11.2016).

SYN : effet Doppler-Fizeau (en fonction du domaine ou contexte)

S : DAM (consulté le 14.11.2016) ; GDT (consulté le 14.11.2016).

RC : artère, échographie, échographie Doppler, veine.