camp de réfugiés
799 Visualisations

CG : nm

S : UNHCR – https://urlz.fr/8wxk (consulté le 27.12.2018) ; ONU – https://urlz.fr/8wxp (consulté le 27.12.2018).

N : 1. – camp (nm) : XVe siècle, d’abord dans l’expression lit de can, « lit pliant en usage dans les campements militaires ». Forme normanno-picarde ou provençale de champ, du latin campus.

  • Terrain sur lequel on établit des installations durables ou permanentes. Un camp d’aviation, d’instruction. Spécialt. Ensemble d’équipements installés sur un terrain clos et surveillé, où l’on regroupe et enferme différentes catégories de population. Un camp de réfugiés. Camp de transit, abritant provisoirement des personnes qui attendent qu’un pays accepte de les accueillir. Un camp de prisonniers de guerre. Un camp d’internement. Un camp de déportés. Un camp de travail. Un camp de concentration.

– de (prép.) : IXe siècle. Du latin classique de, préposition qui marquait la séparation, l’éloignement, l’union, l’association, la partition, la conséquence, l’origine, et qui a servi, dès la période classique, dans la langue familière, à renforcer les formes d’ablatif, puis a concurrencé, en bas latin, le génitif partitif et de possession.
– réfugiés (nmpl) : XVIe siècle. Réfugié, -ée, n. Participe passé substantivé de (se) réfugier.

  • Personne que les guerres, les révolutions, les persécutions ou les catastrophes naturelles ont contrainte à fuir son pays, sa région d’origine. Une colonne, un camp de réfugiés. En 1945, l’Europe fut le théâtre d’un immense mouvement de réfugiés. Les inondations ont provoqué un afflux de réfugiés.
  • Spécialt. DROIT INTERNATIONAL. Personne à qui un État accorde l’asile pour la protéger des menaces d’ordre politique, religieux ou racial qu’elle subit dans son pays d’origine. Un réfugié politique. Le haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

2. Camp provisoire construit par des gouvernements ou des ONG destiné à l’accueil de réfugiés à la suite d’une catastrophe naturelle, d’une guerre ou d’une crise politique.
3. Dadaab, situé au nord-est du Kenya, c’est le complexe de camps de réfugiés le plus vaste au monde. Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), qui gère ce complexe, avait établi les premiers camps entre octobre 1991 et juin 1992, suite à la guerre civile en Somalie qui avait culminé en 1991 avec la chute de Mogadiscio et le renversement du gouvernement central. La capacité d’accueil initiale des trois camps de Dadaab était de 90 000 personnes. Aujourd’hui, plus de 463 000 réfugiés y sont hébergés, avec environ 10 000 d’entre eux qui sont des réfugiés de la troisième génération nés à Dadaab de parents réfugiés également nés sur place.

S : 1. DAF – https://urlz.fr/8wxH ; https://urlz.fr/8o9e ; https://urlz.fr/8wxK (consulté le 27.12.2018). 2. IATE – https://urlz.fr/8wxB (consulté le 27.12.2018). 3. ONU – https://urlz.fr/8wxw (consulté le 27.12.2018).

SYN :
S :

RC : asile, bidonville, camp de concentration, établissement humain, réfugié, -ée, refugiés de la mer, taudis.