asphalte
942 Visualisations

CG : nm

S : CNRS – http://goo.gl/SBOipE (consulté le 6.04.2016) ; http://www.csst.qc.ca/prevention/reptox/pages/fiche-complete.aspx?no_produit=280883 (consulté le 6.04.2016).

N : 1. XIIe siècle, asfalte. Emprunté du latin asphaltus, transcription du grec asphaltos, « bitume ».
2. Bitume naturel constitué principalement de carbone et d’hydrogène, solide, amorphe, fusible. On trouve d’importants gisements d’asphalte au Venezuela. Les anciens appelaient la mer Morte « lac Asphaltite » à cause de sa haute teneur en asphalte.
3. Matériau obtenu industriellement à partir du pétrole après élimination des composés volatils, très employé dans la construction et les travaux publics. Mélangé à du sable ou à du gravier, l’asphalte est utilisé pour bitumer les routes, recouvrir les toits, etc.
4. Par méton. Les chaussées et les trottoirs. Arpenter l’asphalte. Rouler sur l’asphalte.
5. Substances naturelles bitumineuses non volatiles ayant une densité comprise entre 1,0 et 1,10 que l’on trouve dans beaucoup de parties du monde, surtout dans les pays traditionnellement producteurs de pétrole. L’asphalte est aussi un résidu du traitement du pétrole que l’on utilise comme matériau d’étanchéité pour les toitures et les chaussées ou comme constituants de peintures étanches à l’eau.
6. L’asphalte, le bitume, le goudron et la poix ont des origines semblables mais leurs noms possèdent des significations différentes suivant les pays. Par exemple, ce que l’on appelle bitume en Angleterre est connu sous le nom d’asphalte aux États-Unis. Sous sa forme solide, on l’appelle asphaltite.
7. En France, on appelle asphalte naturel ou par abréviation asphalte, une roche naturellement imprégnée de bitume, et asphalte artificiel un produit dans lequel des matières minérales sont enrobées de bitume.
8. Le mot bitume était anciennement utilisé pour désigner des suintements d’huile et en est même venu à signifier un pigment dérivé de l’asphalte.
9. Dans le langage français courant, on dit bitume à la fois pour les produits contenus dans les rochers asphaltiques naturels et pour le résidu du raffinage du pétrole.
10. Interrelation culturelle : Par métonymie, l’asphalte fait référence aux chaussées et trottoirs.
Dans ce sens, nous pouvons citer les livres Les Chroniques de l’Asphalte (tomes I et II) publiés entre 2005 et 2007 par Samuel Benchetrit et l’adaptation au cinéma Asphalte (2015) du même auteur.
Par extension, l’asphalte, c’est la cité de banlieue où ce matériau est omniprésent… Le personnage des livres de Samuel Benchetrit, le petit Benche, habite dans une tour de banlieue.

S : 1, 2, 3 et 4. DAF (consulté le 2.04.2015). 5, 6, 7, 8 et 9. GDT (consulté le 2.04.2015). 10. DAF (consulté le 2.04.2015) ; http://www.babelio.com/livres/Benchetrit-Chroniques-de-lasphalte/32577 (consulté le 2.04.2015) ; http://www.culture-alsace.org/actualites/2014/12/29/asphalte-de-samuel-benchetrit-fr,81881.html (consulté le 2.04.2015) ; FCB.

SYN : 1. asphalte naturel. 2. bitume, bitume naturel.

S : 1. GDT (consulté le 2.04.2015). 2. TERMIUM PLUS (consulté le 2.04.2015).

RC : asphalte artificiel, bitume, brai, charbon (2), charbon bitumineux, coke, gaz naturel, goudron, pétrole.