épave
387 Visualisations

CG : nf

S : http://www.encyclopediecanadienne.ca/fr/article/naufrages-et-epaves/ (consulté le 9.10.2015) ; http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/26/1177513-un-enorme-tresor-de-lingots-d-argent-localise-dans-une-epave-coulee-en-1941.html (consulté le 9.10.2015) ; http://www.wrecksite.eu/wrecksite.aspx (consulté le 9.10.2015).

N : 1. XIIIe siècle, comme adjectif, « égaré ». Issu du latin expavidus, « épouvanté », le mot s’appliquant initialement à des animaux effrayés, égarés.
DROIT. Tout objet égaré ou abandonné et dont on ne connaît pas le propriétaire. Épave maritime, terrestre, fluviale. Droit d’épave ou d’épaves, droit reconnu à l’inventeur de s’approprier les épaves.
2. DROIT MARITIME. Objet abandonné en mer, débris rejeté par la mer sur le rivage et provenant d’un navire naufragé ; carcasse d’un navire qui a fait côte. Ramasser des épaves. Des pilleurs d’épaves. La côte, après la tempête, était couverte d’épaves.
Par anal. Épave d’eau, de rivière, objet échoué sur les berges d’un cours d’eau.
Par ext. Bateau abandonné en mer par son équipage. Remorquer une épave. Bateau coulé. L’épave gisait par vingt mètres de fond.
3. Le terme « épave » réfère généralement à un navire qui coule, s’échoue ou brûle, mais on peut aussi employer des termes plus précis. Les « épaves flottantes » sont les biens matériels qui flottent à la dérive sur l’eau à la suite d’un naufrage, alors que la « cargaison jetée à la mer » est faite d’objets jetés volontairement par-dessus bord afin d’alléger un navire en train de couler. Les « objets abandonnés » englobent tous les biens (navires ou cargaison) abandonnés en mer sans espoir de les récupérer. Le terme « épave » comprend aussi bien les morceaux de navire que l’équipement ou la cargaison. Au Canada, les dispositions qui régissent le traitement et la récupération des épaves sont contenues dans la Loi sur la marine marchande du Canada, administrée par la GARDE CÔTIÈRE CANADIENNE.
4. Interrelation culturelle : Découverte en 1967 par l’École de plongée de la Marine nationale sur un fond de 18-20 m de profondeur, l’épave du navire romain de la Madrague de Giens fait régulièrement l’objet de campagnes de fouilles annuelles.

S : 1 et 2. DAF (consulté le 9.10.2015). 3. http://www.encyclopediecanadienne.ca/fr/article/naufrages-et-epaves/ (consulté le 9.10.2015). 4. http://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_1982_num_126_1_13926 (consulté le 8.06.2016).

SYN :
S :

RC : naufrage