tonnerre
665 Visualisations

CG : nm

S : http://www.meteo.org/phenomen/orage.htm (consulté le 30.06.2015).

N : 1. Du lat. tonitrus « tonnerre » et « bruit retentissant comme le tonnerre » ; la forme régulière tonnoire est att. jusqu’en 1572
2. Bruit sec ou roulement sourd qui accompagne l’éclair. Il est dû à la dilatation rapide des gaz le long du canal d’une décharge orageuse.
3. Qu’est-ce que le tonnerre ? C’est le sous-produit de la foudre. Tout au long de la trajectoire de l’éclair, d’une largeur de quelques centimètres, il se produit un échauffement et une expansion quasi instantanés de l’air provoquant une explosion soudaine et violente; l’air environnant est comprimé (augmente brusquement de volume). Ces ondes de choc sont comparables à celles qui sont formées par un coup de canon. L’air dans le canal est dilaté.
Le tonnerre est donc dû à l’expansion explosive qui accompagne une montée soudaine et rapide de la température. Lorsque l’éclair est court et droit, les ondes sont perçues sous la forme d’un seul coup de tonnerre. Mais si le trajet est long et ramifié, on entend alors une succession de grondements (parce que l’éclair frappe à une distance qui est souvent à plusieurs kilomètres de son point de départ, alors qu’il faut environ 3 secondes pour que le son parcoure un kilomètre.) Plus l’orage est loin, plus le tonnerre est perçu comme un grondement; plus il est rapproché, plus il ressemble à un claquement sec.
4. Le tonnerre désigne seulement le bruit qui accompagne l’éclatement de la foudre se produisant lors d’une décharge d’électricité atmosphérique. Le tonnerre est le bruit causé par la foudre et l’éclair en est le phénomène lumineux sous forme de lumière. C’est le bruit accompagnant une décharge d’électricité (entre nuages ou entre un nuage et la terre), dont l’éclair est la manifestation lumineuse. Le tonnerre peut être entendu à plus de trois cents kilomètres.
5. Interrelation culturelle : Dans la mythologie celtique gauloise, Taranis est, avec Esus et Teutatès, un des Dieux d’une prétendue triade celtique attestée par le poète latin Lucain. C’est un dieu des plus importants du panthéon gaulois. Son nom signifie « le tonnant » (tarann en breton et gallois).
Taranis serait principalement le dieu du ciel, de la foudre et du tonnerre.

S : 1. CNRTL – http://www.cnrtl.fr/etymologie/tonnerre (consulté le 30.06.2015). 2. METEOTERM/VMI – http://wmo.multicorpora.net/MultiTransWeb/Web.mvc (consulté le 30.06.2015). 3. http://www.meteo.org/phenomen/orage.htm (consulté le 30.06.2015). 4. GDT. 5. http://www.histoiredumonde.net/Taranis.html (consulté le 3.07.2015).

SYN :
S :

RC : catastrophe naturelle, éclair, foudre, orage.