puce
454 Visualisations

CG : nf

S : OMS – http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs267/fr/ (consulté le 27.03.2015) ; http://www.pasteur.fr/infosci/conf/peste-TMP/07generalites.pdf (consulté le 27.03.2015).

N : 1. XIIe siècle, pulce ; XIIIe siècle, puce. Issu du latin pulex, de même sens. Petit insecte sauteur, dépourvu d’ailes, parasite externe des mammifères et parfois des oiseaux.
2. En parasitologie, siphonaptère.
Insecte de petite taille, holométabole, hématophage dans les deux sexes à l’état adulte, vivant aux dépens de mammifères (homme inclus), aptère et possédant une 3e paire de pattes très développée permettant le saut. Les puces présentent une importance médicale par leur piqure mais surtout par le fait que certaines espèces transmettent le bacille de la peste (Yersinia pestis) ou les agents du typhus murin (Rickettsia mooseri), de la tularémie (Francisella tularensis) ou de la pseudotuberculose (Yersinia pseudotuberculosis). D’autres espèces sont les hôtes intermédiaires de divers helminthes: Dipylidium caninum, Hymenolepis fraterna, Hymenolepis nana.
3. 1894 : Alexandre Yersin découvre l’agent pathogène de la peste à Hong-Kong, Pasteurella pestis rebaptisé Yersinia pestis en 1974.
1898 : Paul-Louis Simond démontre le rôle de la puce dans la transmission de la peste à Karachi.
4. Parmi les 2500 espèces et sous-espèces de puces décrites dans le monde, 31 espèces sont des vecteurs prouvés de la peste. L’espèce Xenopsylla cheopis a joué un rôle prépondérant dans les précédentes pandémies et est considérée comme
le vecteur classique de la peste dans le monde.
Cependant d’autres espèces, endémiques ou non, jouent également un rôle vecteur important : X. brasiliensis (Afrique, Inde, Amérique du Sud), X. astia (Indonésie, Asie du Sud Est), X. vexabilis (Iles du Pacifique) et Nosopsyllus fasciatus (répartition mondiale en zone tempérée). Oropsylla montanus (États-Unis d’Amérique). A Madagascar, deux espèces sont impliquées dans la transmission de la peste : X. cheopis et Synopsyllus fonquerniei, puce endémique dont le rôle dans le maintien de la peste en milieu rural est essentiel.
5. Interrelation culturelle : Spécialt. Le marché aux puces ou, simplement, les puces, où se vendent des objets anciens ou de seconde main. Les puces de Saint-Ouen.
Dans le contexte médical, nous pouvons mentionner le colloque international « Poux, puces et punaises, la vermine de l’homme ».

S : 1. DAF (consulté le 27.03.2015). 2. DAM (consulté le 27.03.2015). 3 et 4. http://www.pasteur.fr/infosci/conf/peste-TMP/07generalites.pdf (consulté le 27.03.2015). 5. DAF (consulté le 28.02.2016) ; http://www.marcheauxpuces-saintouen.com/1.aspx (consulté le 28.02.2016) ; SYN :
S :

RC : peste, pou, typhus, yersiniose.