Helicobacter pylori
118 Visualisations

CG : nm

S : CORDIS – https://cutt.ly/ptrygk (consulté le 1.05.2019) ; INSERM – https://cutt.ly/ttrtG2 (consulté le 1.05.2019).

N : 1. – Helicobacter : Du grec ἕλιξ hélix spirale, de forme hélicoīdale, coquillage et βaκτηρία baktêría bâton, bactérie.
pylori : Du grec πυλορός pulorós gardien des portes.

  • Helicobacter pylori : Ce terme s’emploie au masculin.
  • Usage fréquent : H. pylori.

2. Bactérie à Gram négatif, à transmission intra-familiale essentiellement oro-orale et feco-orale, siégeant dans le mucus gastrique, jouant un rôle important dans la pathogénie des affections gastroduodénales.
3. Elle se caractérise par sa morphologie (forme spiralée, flagelles polaires), sa physiologie (multiplication en milieu acide, métabolisme micro-anaérobie, absence d’utilisation des substrats sucrés).
4. Sa prévalence dans la population générale, augmente avec l’âge. Elle est plus élevée dans les pays en voie de développement que dans les pays développés. Son incidence diminue régulièrement dans les pays industrialisés. Sa localisation gastrique est responsable de lésions pouvant conduire à long terme à une gastrite atrophique. La gastrite chronique atrophique est à risque d’évoluer vers la métaplasie puis l’adénocarcinome de siège antral. L’infection est un cofacteur de l’ulcérogénèse gastrique et surtout duodénale. L’éradication du germe s’accompagne d’une quasi disparition des récidives ulcéreuses. L’infection à H. pylori est également mise en cause dans la genèse des cancers gastriques de type intestinal et de certains lymphomes du type MALT.
5. La bactérie a été reconnue comme facteur étiologique du cancer gastrique et du lymphome en 1994 par l’OMS.
6. Le diagnostic d’infection à HP repose sur des tests réalisés au cours d’une endoscopie et des tests non endoscopiques.
7. Les tests endoscopiques sont réalisés sur des biopsies gastriques. Au moment de l’endoscopie, des biopsies antrales et fundiques sont pratiquées et adressées à l’anatomopathologiste qui pose le diagnostic d’infection à HP, la bacterie est aisément reconnaisable. Le test rapide à l’uréase permet d’obtenir un résultat en moins d’une heure. Le fragment biopsique prélevé au cours de l’endoscopie est placé dans un tube contenant de l’urée. La détection colorée repose sur la présence d’une activité uréase de HP. La culture avec antibiogramme est un examen de deuxième intention en cas d’échec d’une antibiothérapie antérieure. L’amplification génique par PCR est utilisée dans le cadre d’études.
8. Les tests non endoscopiques reposent sur le test respiratoire à l’urée marquée. Il est utilisé en pédiatrie et pour contrôler l’éradication lorsqu’une endoscopie n’est pas nécessaire. La sérologie HP est surtout utilisée pour les études épidémiologiques. Elle peut être proposée dans les situations qui réduisent la sensibilité des techniques sur biopsies (traitement récent par inhibiteurs de la pompe à protons ou antibiothérapie récente, hémorragie, atrophie gastrique).
9. H. pylori est sensible à l’amoxicilline, à la clarithromycine et au métronidazole.

S : 1. ACADPHARM – https://cutt.ly/UtryZ3 (consulté le 1.05.2019) ; TERMIUM PLUS – https://cutt.ly/6trtyG (consulté le 1.05.2019). 2 à 9. DAM – https://cutt.ly/rtrrL8 (consulté le 1.05.2019).

SYN :
S :

RC : bactérie