handicap
240 Visualisations

CG : nm

S : http://dcalin.fr/fichiers/cif.pdf (consulté le 11.10.2015) ; http://www.dgdr.cnrs.fr/drh/handicap/ (consulté le 11.10.2015).

N : 1. HANDICAP (p se fait entendre) n. m. XIXe siècle. Mot anglais, contraction probable de hand in cap, proprement « main dans le chapeau », nom donné d’abord à un jeu dont la mise était placée dans une coiffure, puis à des compétitions hippiques. I. Épreuve sportive, notamment course hippique, dans laquelle on affecte à certains concurrents un avantage ou un désavantage de temps, de distance ou de poids. Par méton. Désavantage imposé aux concurrents qui sont considérés comme les meilleurs. II. Se dit de ce qui met quelqu’un en état d’infériorité. Souffrir, être affecté d’un lourd, d’un sérieux handicap. Son ignorance des langues étrangères sera pour lui un handicap. Spécialt. Infirmité, déficience accidentelle ou naturelle, passagère ou permanente, qui entrave l’activité physique ou mentale. Cette blessure risque d’entraîner un handicap important.
2. Toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant (Loi n° 2005-102 du 11/02/05).
3. Le handicap peut être de nature sociale quand l’état déficient d’origine personnelle ou environnementale est lié à l’insuffisance de ressources, aux conditions de travail ou de vie en société.
4. Il existe une forme particulière d’handicap dit « socio-familial » définie par les conséquences pour un enfant d’un milieu familial toxique et destructeur d’avenir.
5. Il ne faut pas confondre les mots incapacité, invalidité et handicap : la même invalidité peut être socialement négligeable ou au contraire, constituer la source d’un important handicap. La perte du cinquième doigt gauche entraîne un handicap minime pour un manœuvre et considérable pour un violoniste bien que l’invalidité soit identique dans les deux cas.
6. Le mot « handicap » est utilisé pour la première fois dans la langue écrite au XVIIe siècle à Londres. En France, ce mot est intégré officiellement dans le dictionnaire de l’Académie Française en 1913. Dans les années 50, il est adopté par les travailleurs sociaux et les associations pour remplacer le mot « infirmité » ou « incapacité » : il est jugé moins réducteur, moins dévalorisant pour la personne.
1957 : loi concernant les droits des travailleurs handicapés, puis 30 juin 1975 loi « en faveur des personnes handicapées ».
Aux États-Unis, ce terme est jugé « politiquement incorrect » et est remplacé en 1980 par un mot d’origine française (dishabile) aujourd’hui intraduisible dans notre langue : « disability ».

S : 1. DAF (consulté le 11.10.2015). 2 à 5. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=handicap (consulté le 11.10.2015). 6. http://www.filsantejeunes.com/definitions-du-handicap-5477 (consulté le 24.02.2018).

SYN :
S :

RC : déficience, estropié, -ée, incapacité, incapacité (2), personne handicapée.