charbon
891 Visualisations

CG : nm

S : http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/presse/fiches-info/charbon-anthrax (consulté le 26.08.2016) ; MTES – http://www.sante.gouv.fr/charbon.html (consulté le 9.12.2013) ; INSERM – http://www.cepidc.inserm.fr/inserm/html/pages/ICD-9FR/020_027.htm#022 (consulté le 9.12.2013).

N : 1. XIIe siècle, au sens de « braise, charbon de bois ». Du latin classique carbo, carbonis, « charbon de bois, résultat de la combustion », et, en latin médiéval, « charbon de terre ».
I. Combustible solide, de couleur noire, d’origine organique et renfermant principalement du carbone.
II. PATHOL. Maladie infectieuse et contagieuse, commune à l’homme et aux animaux, et pouvant se manifester par la pustule maligne, d’aspect noirâtre. Être atteint du charbon. On doit à Pasteur la vaccination des moutons contre le charbon. (On dit aussi Anthrax.) – BOT. Maladie des plantes due à un champignon basidiomycète provoquant la formation d’une poussière noire caractéristique. Le charbon du blé, de l’orge.
2. Le charbon (ou Anthrax dans les pays anglo-saxons) est une maladie provoquée par une bactérie nommée Bacillus anthracis. Cette bactérie forme des spores et ce sont ces spores bactériennes qui pourraient être utilisées en tant qu’arme biologique, d’autant plus facilement qu’elles sont très résistantes dans le milieu extérieur. Diffusées par aérosol et inhalées, les spores sont à l’origine d’une forme de charbon appelée charbon pulmonaire. Cette forme n’est pas contagieuse d’homme à homme, mais sa mortalité est très importante si elle n’est pas traitée à temps.
3. Les termes charbon et maladie du charbon sont plus usités que charbon bactéridien ; par ailleurs, les termes fièvre charbonneuse, charbonneuse et maladie charbonneuse sont d’emploi moins fréquent.
En français, le terme anthrax (carbuncle en anglais) désigne une autre notion, c’est-à-dire une infection staphylococcique caractérisée par une agglomération de furoncles ; il ne peut donc être employé comme synonyme de charbon ou charbon bactéridien. Même si on constate actuellement, sans doute sous l’influence de l’anglais, une utilisation de plus en plus répandue, en français, du terme anthrax pour désigner non seulement le charbon mais également son agent causal, Bacillus anthracis (ce qui est susceptible d’augmenter la confusion régnant autour de ce terme), il n’en reste pas moins que ces emplois ne peuvent être considérés comme justes.
4. La bactéridie charbonneuse, ou bacille du charbon, produit des spores très résistantes qui survivent durant de longues périodes. Le charbon bactéridien est avant tout une maladie susceptible d’être transmise à l’homme par les herbivores domestiques atteints de cette maladie et par les produits d’origine animale. C’est principalement une maladie professionnelle des éleveurs, vétérinaires, tanneurs, etc. La vaccination animale a permis de contrôler cette infection, qui est devenue rare dans les pays développés. Cependant, à cause de sa virulence et des grandes capacités de dissémination des spores qu’il produit, le bacille du charbon est susceptible d’être utilisé comme arme bactériologique.
Chez l’humain, la forme la plus fréquente du charbon est la forme externe ou cutanée (charbon cutané), qui se présente sous forme d’une pustule maligne apparaissant au point de contact du bacille (habituellement aux bras, aux mains ou au visage); il en existe également deux autres formes, dites internes, qui connaissent une évolution grave : la forme pulmonaire (charbon pulmonaire), causée par l’inhalation des spores de B. anthracis, et la forme intestinale (charbon intestinal), causée par l’ingestion de viande contaminée par la bactéridie.
En médecine vétérinaire, on distingue deux formes de charbon : le charbon bactéridien et le charbon symptomatique (charbon bactérien).
Le terme charbon fait référence à la couleur noire des lésions cutanées observées chez l’humain.
5. Interrelation culturelle : Arrowsmith (1925), le roman de Sinclair Lewis et son adaptation au cinéma en 1931 réalisée par John Ford.

S : 1. DAF (consulté le 26.08.2016). 2. MTES – http://www.sante.gouv.fr/charbon.html (consulté le 29.05.2011). 3 et 4. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8871429 (consulté le 29.05.2011). 5. http://www.dvdclassik.com/critique/arrowsmith-ford (consulté le 26.08.2016) ; FCB.

SYN : maladie du charbon, charbon bactéridien.

S : GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8871429 (consulté le 29.05.2011)

RC : anthracose, anthrax, bioterrorisme.