canal de Wolff
163 Visualisations

CG : nm

S : http://www.jle.com/fr/revues/mtg/e-docs/pathologie_des_vesicules_seminales_incidence_sur_la_fertilite_masculine_285939/article.phtml?tab=texte (consulté le 19.06.2016) ; http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/38343-canal-de-wolff-definition (consulté le 19.06.2016).

N : 1. conduit (nm) : XIIe siècle, aussi au sens de « conduite, escorte, protection », d’où sauf-conduit. Participe passé substantivé de conduire.
ANAT. Canal constitutif d’un organisme vivant.
de (prép.) : IXe siècle. Du latin classique de, préposition qui marquait la séparation, l’éloignement, l’union, l’association, la partition, la conséquence, l’origine, et qui a servi, dès la période classique, dans la langue familière, à renforcer les formes d’ablatif, puis a concurrencé, en bas latin, le génitif partitif et de possession.
Wolff (np): Éponyme créé à partir du nom de famille du médecin allemand Kaspar Friedrich Wolff (1733-1794).
Latin : ductus mesonephricus.
2. Canal excréteur du corps de Wolff (ou mésonéphros) mais qui naît du pronéphros.
3. Dans l’espèce humaine il fournit par bourgeonnement l’uretère définitif et donne lui-même chez l’homme la plus grande des voies spermatiques, tandis qu’il dégénère chez la femme en ne laissant que quelques vestiges.

S : 1. DAF (consulté le 19.06.2016) ; GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8445532 (consulté le 19.06.2016) ; FCB. 2 et 3. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8445532 (consulté le 19.06.2016). 3. (consulté le 19.06.2016). 4. (consulté le 19.06.2016).

SYN : canal mésonéphrotique, uretère primaire.

S : GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8445532 (consulté le 19.06.2016)

RC : wolffien, enne