avortement
547 Visualisations

CG : nm

S : OMS – http://www.who.int/reproductivehealth/publications/unsafe_abortion/9241544694/fr/ (consulté le 8.07.2016) ; http://www.onmeda.fr/ivg-avortement/avortement-ivg-interruption-volontaire-grossesse.html (consulté le 8.07.2016).

N : 1. XIIe siècle. Dérivé d‘avorter (XIIe siècle ; du latin abortare, dérivé de aboriri, proprement « mourir en naissant »).
Chez la femme, interruption de grossesse, spontanée ou provoquée, avant le sixième mois. Par ext. Dans le règne animal. Certaines maladies infectieuses provoquent des avortements dans les troupeaux.
2. Interruption de grossesse accidentelle, volontaire, médicale ou thérapeutique avant le terme légal de viabilité, soit 22 semaines d’aménorrhée.
3. On distingue les avortements précoces avant le 3 ème mois et les avortements tardifs après le 3 ème mois. L’avortement spontané précoce est le plus souvent dû à une anomalie chromosomique de l’embryon.
4. Répété plus de deux fois, un avortement doit faire chercher une malformation utérine, une anomalie endocrinienne, une maladie de l’auto-immunité. Les avortements tardifs sont presque toujours dus à une béance du col de l’utérus à corriger par un cerclage.
5. Le mot avortement vient du latin abortus. Ce concept est employé pour désigner le contraire de orior, c’est-à-dire, le contraire de naître. L’avortement est donc l’interruption du développement du fœtus pendant la grossesse, avant les premières vingt semaines. Une fois ce temps écoulé (au-delà de 20 semaines), si l’interruption de la grossesse a lieu avant son terme, on parle d’un accouchement prématuré.
La plupart des législations nationales font la différence entre les deux genres d’avortements provoqués : les IMG (interruptions médicales de grossesse) et les IVG (interruptions volontaires de grossesse).
Les IMG sont accordés par les médecins pour sauver la vie de la femme enceinte et les IVG sont décidées lorsque la grossesse a lieu suite à un délit sexuel (une violation) ou lorsque la femme ne peut pas ou ne souhaite pas garder l’enfant pour des raisons économiques et/ou sociales.
6. Bien qu’ils soient employés comme génériques, les termes « avortement » et « interruption de grossesse » sont souvent utilisés pour désigner les avortements provoqués.
Bien que le terme « avortement » soit employé comme générique dans le domaine de la médecine, il est souvent utilisé pour désigner l’« interruption volontaire de grossesse » en langue courante.

S : 1. DAF (consulté le 8.07.2016). 2 à 4. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=AVORTEMENT (consulté le 8.07.2016). 5. http://cassini-tpe-ivg-2014.over-blog.com/2014/01/%C3%89tymologie-ivg.html (consulté le 8.07.2016). 6. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26506405 ; http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26522897 (consulté le 8.07.2016).

SYN :
S :

RC : bioéthique, césarienne, embryon, fœtus, grossesse.