acmé
801 Visualisations

CG : nm, nf

S : ACMH – https://goo.gl/bvGBwf (consulté le 22.03.2016) ; http://www.fmp-usmba.ac.ma/umvf/UMVFmiroir/campus-numeriques/campus-pediatrie/cycle2/poly/2100faq.html (consulté le 22.03.2016).

N : 1. XVIIIe siècle, au sens 2 ; XXe siècle, au sens 1. Emprunté du grec akmê, proprement « partie aiguë, pointe », d’où « point culminant, vigueur ».

  1. Litt. Point de plus haut développement atteint par un art, un style, une doctrine, une pensée, etc. C’est sous les Tang que la poésie chinoise connut son acmé, son apogée.
  2. MÉD. Point culminant d’un phénomène et, en particulier (vieilli), d’un état pathologique.

2. Moment de la période d’état d’une maladie où les symptômes sont à leur maximum, ce qui ne coïncide pas forcément avec une crise.
3. Il semblerait que la notion s’applique aussi bien à la pathologie humaine qu’à la pathologie animale.
4. Interrelation culturelle : À ne pas confondre avec la compagnie ACME (Looney Tunes) ni avec l’Association pour le Contrat Mondial de l’Eau (ACME).

S : 1. DAF (consulté le 22.03.2016). 2. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/?q=acm%C3%A9 (consulté le 22.03.2016). 3. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17011392 (consulté le 22.03.2016). 4. http://looneytunes.skyrock.com/2066664342-La-compagnie-ACME.html (consulté le 22.03.2016) ; http://www.acme-eau.org/ (consulté le 22.03.2016).

SYN : période d’état

S : GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17011392 (consulté le 22.03.2016)

RC : acné, maladie.