délire
1423 Visualisations

CG : nf

S : E-Santé.fr – http://www.e-sante.fr/schizophrenie/symptome-maladie/1387 (consulté le 18.11.2014) ; INSERM – http://www.inserm.fr/dossiers-d-information/schizophrenie (consulté le 18.11.2014).

N : 1. XVe siècle, deslere ; XVIIIe siècle, au sens figuré. Emprunté du latin delirium, « délire ».
ANTIQUITÉ GRECQUE : Enthousiasme, fureur poétique. Dans le « Phèdre » de Platon, Socrate distingue le délire des oracles, celui des initiés, celui des poètes et celui des amants.
PATHOL. Trouble, le plus souvent passager, des facultés mentales, occasionné par une cause accidentelle.
PSYCHOPATHOL. Distorsion profonde de la relation avec le monde environnant, avec croyance inébranlable à une réalité imaginaire, fondée sur des hallucinations, des interprétations incorrectes ou des concepts privés de toute référence à la réalité. Délire aigu, syndrome psychiatrique grave comportant une confusion mentale et une grande agitation. Délire d’imagination, de négation, de référence, de persécution. Délire paranoïaque. Voir aussi Delirium tremens.
2. délire (delirium en anglais) : Désordre des facultés mentales avec désorienta­tion dans l’espace et le temps, perte de la faculté de raisonnement, hallucinations, et conduite irrationnelle mais conservation, en général, des perceptions tactiles (douleur, chaud, froid).
Un délire est constitué par une ou plusieurs idées délirantes qui peuvent se maintenir ou s’enrichir. De nombreux états morbides avec hyperthermie ou des intoxications (ex. atropine, alcool) sont accompagnés de délire. Il en est de même de certaines atteintes cérébrales et lors de troubles psychiatriques.
L’idéation délirante comporte le plus souvent une conviction ou croyance absolue, inaccessible à la critique et aux preuves de la réalité. Cependant, cette adhésion délirante peut apparaître moins absolue, voire traitée avec un relatif détachement, comme on l’observe chez certains schizophrènes.
3. Dans les domaines des Troubles Mentaux et de la Psychologie clinique, TERMIUMPLUS propose la définition suivante : Construction intellectuelle pathologique sans liaison avec le monde réel, et qui s’accompagne d’une conviction absolue (pensée déréelle).
Équivalent anglais : delusion.
4. Dans les domaines de la Médecine (Symptômes) et des Troubles mentaux, TERMIUMPLUS propose « delirium » comme synonyme de « délire ». Équivalent anglais : delirium.
Syndrome cérébral organique, le plus souvent aigu, susceptible d’accompagner diverses affections et associant une perturbation de la conscience, de l’attention, de la mémoire, de la perception de soi et de l’environnement, de la pensée, du sommeil et des émotions.
5. Cooccurrences ou collocations :

  • (méd.) aigu, alcoolique, chronique, collectif, hallucinatoire, onirique, paranoïaque, verbal. Avoir le/du délire ; être plongé dans le délire ; sortir du délire ; être en (plein) délire.
  • (frénésie) communicatif, créateur, délicieux, doux, inextinguible, touchant, vertigineux. Friser le délire ; tourner au délire ; aller, porter jusqu’au délire.

6. Interrelation culturelle : Pour illustrer un cas de délire, nous pouvons citer le film français Un Prophète (2008), réalisé par Jacques Audiard, qui raconte l’histoire d’un jeune arabe de 19 ans, Malik El Djebena, condamné à six ans de prison.

S : 1. DAF (consulté le 18.11.2014). 2. DAM (consulté le 18.11.2014). 3 et 4. TERMIUM PLUS (consulté le 18.11.2014). 5. DC – https://lc.cx/opP7 (consulté le 23.05.2015). 6. Allocine.fr – https://lc.cx/opP8 (consulté le 8.12.2014) ; PBG.

SYN :
S :

RC : syndrome de Capgras, syndrome de Cotard, syndrome de sevrage, démence.