Loading...
 

maladie de Plummer

CG : nf

S : https://delatrouar.com/categorie/sante/maladie-de-la-thyroide-la-maladie-plummer.php(external link) (consulté le 19.03.2018) ; https://www.creapharma.ch/hyperthyroidie.htm(external link) (consulté le 20.03.2018).

N : 1. - maladie (nf) : XIIe siècle. Dérivé de malade (Xe siècle, malabde. Emprunté du latin male habitus, « qui est en mauvais état, malade »).
Du latin male habitus : en mauvais état.
Altération des fonctions physiques ou mentales d’une personne.
- de (prép) : IXe siècle. Du latin classique de, préposition qui marquait la séparation, l'éloignement, l'union, l'association, la partition, la conséquence, l'origine, et qui a servi, dès la période classique, dans la langue familière, à renforcer les formes d'ablatif, puis a concurrencé, en bas latin, le génitif partitif et de possession.
- Plummer (np) : Henry Stanley Plummer médecin américain né le 3 mars 1874 à Hamilton (Minnesota), décédé en 1937 à Rochester (Minnesota), était un interniste et un endocrinologue de renom qui joua un rôle majeur dans la fondation et l'épanouissement de la Mayo Clinic.
Éponymie: Plummer a laissé son nom à divers signes cliniques et affections médicales (ces éponymes sont surtout usités aux Étas-Unis) :
  • Adénome de Plummer, maladie de Plummer : autre nom de l'adénome toxique de la glande thyroïde (ou goitre nodulaire toxique).
  • Ongles de Plummer : onycholyse, notamment de l'annulaire, parfois observée en cas d'hyperthyroïdie, avec un aspect concave et déchiqueté du bord de l'ongle.
  • Signe de Plummer : observé dans l'hyperthyroïdie, il s'agit d'une incapacité de se relever de la position assise due à une myopathie endocrinienne (dans les pays francophones, on parle plus volontiers de « signe du tabouret »).
  • Traitement de Plummer : administration d'iode dans la thyrotoxicose.
  • Syndrome de Plummer-Vinson : observé dans l'anémie ferriprive, il associe une atrophie des muqueuses de la bouche, du pharynx et de l'œsophage, une dysphagie et une koïlonychie (ongles déformés en cuillers). Ce syndrome de physiopathologie inconnue touche plus particulièrement les femmes d'âge moyen et se complique parfois d'un carcinome de la langue ou du pharynx.
  • Le docteur Plummer est enfin resté célèbre pour avoir été le concepteur du Plummer Building, qui s'élève toujours actuellement à Rochester et fait partie intégrante de la clinique qu'il contribua à développer.
2. Maladie de la thyroïde caractérisée par une augmentation majeure du volume de la glande thyroïde (goître), la présence de nodules et une surproduction d'hormone thyroïdienne (hyperthyroïdie). L'étiologie de la maladie de Plummer, qui survient habituellement chez les sujets âgés, reste inconnue. Sa symptomatologie ressemble à celle du syndrome de Grave, maladie probablement auto-immune liée à la présence d'anticorps antithyroïde.
3. Chez les sujets atteints de la maladie de Plummer, l'apparition du goître précède de plusieurs années celle des symptômes d'hyperthyroïdie ; la plupart des patients ont plus de cinquante ans quand apparaissent les signes classiques d'hyperthyroïdie, en particulier l'accélération du rythme cardiaque et les complications cardiaques. Au contraire des autres causes d'hyperthyroïdie, la maladie de Plummer s'accompagne rarement de protrusion oculaire (exophtalmie). La compression par la glande thyroïde peut être responsable de gêne respiratoire ou de troubles de déglutition nécessitant le recours à la chirurgie pour réduire le volume de la glande. Les symptômes cardiaques évoluent parfois vers une insuffisance cardiaque congestive qui peut être fatale. En l'absence d'indication chirurgicale (obstruction ou gène esthétique), le goître peut être traité médicalement (médicaments antithyroïdiens ou iode radioactif). La suspicion de cancer (devant les nodules multiples) peut conduire à l'exérèse chirurgicale de la glande.
4. À ne pas confondre avec le syndrome de Kelly-Paterson, appelé également syndrome de Plummer-Vinson ou dysphagie sidéropénique :
  • Syndrome caractérisé par l'association d'une dysphagie et d'altération muqueuses en rapport avec une carence martiale.
  • Radiologiquement, il existe un rétrécissement en anneau de la bouche supérieure de l'œsophage. L'épithélium œsophagien est atrophique. La cancérisation serait fréquente.
5. Interrelation culturelle : Maladie mentionnée dans la saison 8 de la série télé Dr House (épisode 3 : Charity Case).

S : 1. DAF (consulté le 19.03.2018) ; LPR p. 1514 ; http://fracademic.com/dic.nsf/frwiki/773274(external link) (consulté le 20.03.2018). 2 et 3. EU - https://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-plummer/(external link) (consulté le 19.03.2018). 4. GDT - http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8445497(external link) (consulté le 19.03.2018). 5. http://www.house-fr.com/news/2011/10/11/dr-house-saison-8-episode-3-la-bande-annonce-en-vost/(external link) (consulté le 19.03.2018).

SYN : 1. goitre nodulaire toxique. 2. adénome de Plummer.

S : 1. https://delatrouar.com/categorie/sante/maladie-de-la-thyroide-la-maladie-plummer.php(external link) (consulté le 19.03.2018). 2. http://fracademic.com/dic.nsf/frwiki/773274(external link) (consulté le 20.03.2018).

RC : glande thyroïde




Terminology

Search box:
If not found, you will be given a chance to create it. Help     Admin

Switch Language